Les choix alimentaires des enfants sont souvent influencés par la publicité.
Les choix alimentaires des enfants sont souvent influencés par la publicité. - PURESTOCK/SIPA

Alors que l’Assemblée nationale a adopté jeudi la proposition de loi supprimant la publicité dans les programmes pour enfants de France Télévisions, des chercheurs américains de l’université de Yales viennent de réaliser une nouvelle étude sur ce thème.

En analysant 45 études concernant 3.292 participants, ils ont mis en évidence que l’exposition aux publicités alimentaires augmentait la malbouffe et donc la prise de poids chez les enfants.

Les stimulations visuelles plus efficaces que les stimulations olfactives

Des résultats valables également chez la plupart des individus de tous âges, d’après l’étude parue dans Obesity Reviews et relayée par Pourquoi Docteur.

Selon les chercheurs, les stimulations visuelles auraient même davantage d’impact que les stimulations olfactives, avec des effets similaires à l’exposition à de vrais aliments.

>> A lire aussi : Les parents s’inquiètent des effets de la publicité sur les enfants

En mai 2015, une étude de l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) avait déjà confirmé le lien entre marketing alimentaire et surpoids et obésité infantile.

 

Mots-clés :