Illustration: des cigarettes et un paquet.
Illustration: des cigarettes et un paquet. - LODI FRANCK/SIPA

Après cinq années de baisse, on avait presque oublié qu’elle pouvait augmenter à nouveau : selon le Journal du dimanche, la consommation de tabac était en hausse l’an dernier, pour la première fois depuis 2009. Dans le détail, les ventes de cigarettes sont en augmentation de 1% et celles de tabac à rouler de 6,3%. Un contraste fort avec la tendance des années précédentes : les ventes de cigarettes en métropole avaient chuté de 5,3% en 2014 et même de 7,6% en 2013.

Evolution des ventes entre 2005 et 2004 (OFDT)

En fait, c’est surtout depuis 2012 que la baisse de la consommation en France est marquée. « Il y a trois ans, l’augmentation du prix du paquet de cigarettes a été de 40 centimes, contre 30 centimes habituellement, se souvient le président de Droits des non-fumeurs, Gérard Audureau. Au même moment était arrivée, progressivement mais massivement, la cigarette électronique. La conjugaison des deux avait provoqué une chute importante de la consommation et de la vente ». Pour celui qui est aussi secrétaire général de l’Alliance anti-tabac, « si on compare 2012 à aujourd’hui, on reste sur une baisse », mais l’inversion de la tendance guette. « C’est un signal d’alarme. »

«L'élément primordial, c'est le prix»

Comment expliquer cette tendance à la hausse inédite depuis 2009 ? Pour Gérard Audureau, une des raisons est à chercher du côté de la e-cigarette, justement. « La cigarette électronique a fait le plein, elle n’aide plus à faire régresser  la consommation, avance-t-il. Mais l’élément primordial pour faire baisser la consommation, c’est le prix. »

Une explication reprise dans le JDD par un industriel du secteur, pour qui « la stabilité des prix a joué énormément » - 2015 ayant été une année sans aucune hausse des prix. La même idée a récemment été martelée par Claude Evin : « Il s'agit de changer les comportements. Et pour les changer, il faut des électrochocs », déclarait vendredi l’ex-ministre de la Santé en plaidant pour une hausse brutale des prix.

>> INTERVIEW. Claude Evin: «Les augmentations de prix sont insuffisantes et mal gérées»

Un projet que porte l’Alliance anti-tabac, qui voudrait aller plus loin que le Programme national de réduction du tabagisme de la ministre Marisol Touraine. « Ce plan prévoit 90 mesures, dont le paquet neutre, rappelle Gérard Audureau. Si elles sont appliquées, elles devraient être efficaces car pour une fois, on a un plan homogène qui tient compte de tous les risques d’augmentation de la consommation », estime-t-il.

Pour autant, « nous prônons une augmentation du prix du paquet de 1 euro, que l’on proposera par le biais d’un amendement » que pourrait déposer Michèle Delaunay, députée socialiste et présidente de l’Alliance anti-tabac. « Avec cette augmentation, poursuit Audureau, tout le monde serait gagnant, des citoyens aux buralistes en passant par l’Etat. Et je ne suis pas certain qu’on n’y arrive pas… »

Mots-clés :