Illustration d'une consultation chez le dentiste.
Illustration d'une consultation chez le dentiste. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Si la composition des plombages évoluait pour contenir 15 % de verre bioactif, notre vie – et celle de nos dents – pourraient bien s’en trouver changées. En effet, ce matériau contient des oxydes qui aident le développement cellulaire.

Utilisé pour soigner les caries, il pourrait alors prolonger la durée de vie des amalgames dentaires et prévenir l’arrivée de nouvelles caries, en luttant contre les bactéries qui en sont responsables.

Des essais cliniques doivent encore être menés

Des ingénieurs de l’Oregon State University, aux Etats-Unis, ont ainsi montré une diminution de la pénétration bactérienne de 61 % sur des amalgames composés en partie de verre bioactif. Ils l’expliquent par la présence dans le verre d’ions de calcium et de phosphate, aux effets nocifs pour les microbes.

Autre avantage mis en avant par les chercheurs américains dans leurs résultats publiés en novembre dans la revue Dental Materials : les minéraux que le verre pourrait fournir et qui viendraient remplacer ceux perdus par la dent.

Reste que le travail des ingénieurs devra être confirmé par des essais cliniques avant qu’une utilisation du verre bioactif dans les amalgames et les plombages ne soit autorisée.

 

Mots-clés :