Bébés: La berceuse calme mieux et plus longtemps que les mots doux

ETUDE Selon les chercheurs, «le chant peut aider les bébés et les enfants à développer leur self-control»…

20 Minutes avec agence

— 

Un bébé endormi.

Un bébé endormi. — SIPA

Bébé pleure, alors ses parents se précipitent pour le calmer en lui chuchotant des mots doux à l’oreille. Il semblerait pourtant que ce premier réflexe ne soit pas la solution la plus efficace pour lutter, à long terme, contre les cris et les larmes du nouveau-né. Lui chanter une berceuse permettrait d’en finir plus efficacement avec les pleurs et ce, deux fois plus longtemps.

Une influence sur le self-control

Souhaitant savoir comment le chant « pouvait influencer les émotions et le self-control des nouveau-nés » et si ces derniers avaient, « dès leur plus jeune âge, la faculté de traiter la musique », des chercheurs québécois de l’université de Montréal ont ainsi étudié le comportement de 30 enfants, âgés de 6 à 9 mois. Berceuses et mots doux en turc, puis dans leur langue maternelle, leur ont été diffusés.

Bilan : tous les bébés sont restés calmes durant environ neuf minutes à l’écoute des berceuses, mais à peine plus de quatre minutes à l’écoute des discours, pourtant tout aussi rassurants et enfantins.

Développer leur self-control

« Si le self-control émotionnel n’est évidemment pas développé chez les bébés, nous sommes aujourd’hui en mesure d’affirmer que le chant peut aider les bébés et les enfants à développer cette aptitude », explique le Pr Isabelle Peretz, du Centre de recherche sur le cerveau, la musique et le langage de l’université de Montréal.

« Si de nombreuses études se sont déjà intéressées à la manière dont le chant affectait l’attention des enfants, nos résultats montrent que les bébés se laissent porter par la musique, ce qui suggère qu’ils ont la capacité mentale de la ressentir », précise encore la responsable de cette étude publiée dans la revue Infancy.

>> A lire : 10 % des enfants de moins de 2 ans s’endorment avec des écouteurs

Toujours selon les chercheurs, les mélodies douces présentent, donc, des « vertus apaisantes pour les bébés de moins de 1 an », quelle que soit la langue dans laquelle elles sont chantées, et quelles que soient les paroles.

Mots-clés :