Ecouteurs: 10% des enfants de moins de 2 ans s'endorment avec

ENFANCE Les résultats d'une enquête publiée jeudi inquiètent pédiatres et médecins ORL…

A.-L.B. avec AFP

— 

Illustration bébé

Illustration bébé — M.Bosredon/20Minutes

Alerte sur les oreilles des tout-petits. Près de 10 % des enfants de moins de deux ans s’endorment avec des écouteurs, selon une enquête Ipsos publiée jeudi. Un chiffre qui choque les pédiatres et les médecins ORL. L’utilisation de casques audio chez ces enfants est source d’inquiétude, car ces enfants sont « incapables de dire si le son est trop fort ».

« Nous sommes très inquiets de voir que la berceuse est remplacée par le casque », commente Jean-Louis Horvilleur, un audioprothésiste qui a coordonné l’enquête réalisée pour le compte de l’association « la semaine du son ».

« C’est de la folie »

« C’est consternant », résume Jean-Michel Klein, président du syndicat national des médecins ORL. Ce docteur redoute les conséquences sur l’audition à long terme de ces enfants « incapables de dire si le son est trop fort ». « On va en faire des sourds à 30 ans », ajoute-t-il.

Selon l’enquête, réalisée auprès de 1.500 personnes dont 500 parents d’enfants de 0 à 6 ans, 9 % de l’ensemble des enfants de moins de 2 ans utilisent des casques et des écouteurs pour s’endormir dans leur lit et lors de longs trajets en voiture.

Limitation difficile à mettre en oeuvre

Les commentaires sont aussi négatifs du côté des pédiatres. « C’est de la folie, on sait déjà que l’écran avant trois ans est déraisonnable, mais le casque sur les oreilles avant l’âge de 6 à 8 ans est tout aussi déraisonnable », estime le Dr François-Marie Caron, ancien président de l’association française des pédiatres.

En janvier, la ministre de la Santé Marisol Touraine avait annoncé que la limitation du niveau sonore des casques audio était à l’étude. Mais des responsables de fabricants contactés par l’AFP avaient estimé que cette limitation serait compliquée à mettre en œuvre.

Mots-clés :