Largement détourné comme coupe-faim pendant plus de 30 ans, l'antidiabétique Mediator est accusé d'avoir causé plusieurs centaines de morts
Largement détourné comme coupe-faim pendant plus de 30 ans, l'antidiabétique Mediator est accusé d'avoir causé plusieurs centaines de morts - Fred Tanneau AFP

Le laboratoire Servier a affirmé, ce mercredi, avoir « déjà versé près de 12 millions d’euros d’indemnisations aux victimes du Mediator », sur les 20 millions du montant total prévu. Cependant, l’Etat devrait se substituer à lui pour indemniser 14 victimes pour un montant de quelque 750.000 euros.

« Au total, à ce jour, 14 demandes de substitution ont été acceptées par l’Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux (Oniam) depuis le mois de juin 2015 », vient de préciser à l’AFP Erik Rance, directeur de l’Oniam, l’organisme public chargé de ces indemnisations. L’Oniam entend cependant récupérer les sommes qui seront versées au nom de l’Etat, en se tournant vers la justice pour se faire rembourser par Servier, avec une « quasi-certitude de les récupérer à 100 % », a ajouté Erik Rance.

Mediator: La justice confirme la responsabilité de l'Etat

750.000 euros répartis entre 14 victimes

Parmi les 14 cas qui doivent être indemnisés par l’Etat figurent des refus de Servier de présenter une offre aux victimes reconnues par le collège d’experts de l’Oniam dans les délais impartis, ainsi que des offres d’indemnisation incomplètes « excluant très souvent le poste de tierce personne [d’aide à la victime] qui coûte le plus cher », a détaillé Erik Rance.

Ainsi, la somme de 750.000 euros répartie entre ces 14 victimes est une estimation qui englobe 150.000 euros d’indemnisation en moyenne pour « le poste de tierce personne » qui concerne 5 des 14 dossiers. Mais ces sommes peuvent varier de 85.000 à 297.000 euros, selon les cas et l'âge de la victime.

« Une fois l’offre acceptée et signée, c’est terminé »

Les personnes recevant une offre d’indemnisation du laboratoire doivent bien faire attention que cela « corresponde bien » à l’avis des experts, et au besoin consulter l’Oniam, « car une fois l’offre acceptée et signée, c’est terminé », a rappelé le directeur de l’organisme qui devrait, pour payer ces 14 indemnisations, utiliser son « droit de tirage » sur le Trésor public (les pouvoirs publics ont réservé 15 millions d’euros pour le seul Mediator).

Servier publie l'état des indemnisations des victimes du Mediator

Pour rappel, depuis l’existence de ce dispositif Oniam d’indemnisation à l’amiable, « le collège des experts a accepté 1.578 dossiers d’indemnisations » sur 4.827 avis émis. L’Oniam a reçu au total, 8.664 demandes d’indemnisations pour le Mediator depuis 2011.

Mots-clés :