Route des vacances: Cinq conseils pour passer un bon trajet

DEPARTS «20 Minutes» vous donnent les clés d'un trajet réussi pour partir en vacances...

Anissa Boumediene

— 

Le trafic est dense sur la route des vacances.

Le trafic est dense sur la route des vacances. — J.PACHOUD / AFP

C’est le premier grand week-end de départ en vacances. Ils seront nombreux à prendre la route des vacances pour rejoindre les plages ensoleillées du pays. Mais avant, ils vont devoir en passer par plusieurs heures de route, alors que le thermomètre va flirter jusqu’à 37 degrés sur la moitié sud. Si Racine disait que « qui veut voyager loin ménage sa monture », 20 Minutes ajoute que « qui veut voyager loin se ménage en montant en voiture » et vous donne cinq conseils pour passer le meilleur trajet possible.

Anticiper les maux de transport

Visage pâlichon, estomac barbouillé voire sérieuse envie de vomir : il y en a pour qui la route des vacances est d’abord synonyme de mal des transports. Heureusement, des solutions existent pour passer un trajet sans encombre. Ce qui compte, c’est l’anticipation.

Côté assiette, il ne faut pas partir le ventre vide, ni faire de repas trop gras et copieux avant le départ. La trousse à pharmacie est aussi un atout précieux : antihistaminiques, antiémétiques (contre les nausées), médicaments homéopathiques ou encore bracelet d’acupuncture seront peut-être la voie de votre salut. Et pour être sûr de ne pas retapisser la banquette arrière, il vaut mieux s’installer à l’avant de la voiture, maintenir la tête droite, fixer l’horizon et surtout ne pas lire.

Boire de l’eau, de l’eau et de l’eau

On ne le répète jamais assez, il faut boire de l’eau. Mais quand on prend la route des vacances d’été sous un soleil de plomb, il faut boire beaucoup d’eau.

 

 

Une jeune femme en train de boire de l’eau. - ISOPIX/SIPA

Tant pis pour la multiplication des pauses pipi que cela entraîne, de toute façon, il est recommandé de s’arrêter toutes les deux heures.

On peut mettre ses bouteilles dans une glacière pour qu’elles restent fraîches, mais il ne faut pas non plus boire de l’eau glacée, sous peine d’avoir crampes d’estomac et troubles intestinaux dans la foulée. Et à la pause pique-nique, on en profite pour s’hydrater et se rafraîchir avec des fruits frais riches en eau, comme le melon ou la pastèque.

Mollo sur la clim’

Plus il fait chaud et plus on a des envies de fraîcheur, avec la tentation de mettre la climatisation à fond. Ce qu’il ne faut surtout pas faire, sinon gare aux chocs thermiques et au rhume carabiné, pas top pour démarrer les vacances.

Alors pour ne pas troquer son maillot de bain pour une grosse écharpe et un maxi-paquet de mouchoirs, on y va mollo sur la clim' : on évite les écarts de température trop importants entre l’extérieur et l’habitacle du véhicule, en ne dépassant pas une différence de quatre à cinq degrés, ce qui suffit à ne pas avoir trop chaud. Au besoin, on dégaine son brumisateur, qu’on peut aussi placer dans la glacière pour un effet plus rafraîchissant.

Eviter le soleil

En voiture aussi, mieux vaut éviter le soleil. Des pare-soleil sur les vitres arrières protégeront les passagers des coups de chaleur et des UVA, que les vitres ne filtrent pas

Pour une conduite plus confortable, le conducteur doit porter de bonnes lunettes de soleil, avec un indice de protection important pour contrer la forte luminosité. Le top du top, ce sont les verres solaires polarisants, qui évitent toute sensation d’éblouissement.

Pour que tout le monde soit à l’aise, on privilégie les vêtements légers et en coton. On choisit une tenue plutôt ample et pas trop courte, pour ne pas avoir les fesses qui collent au siège.

Faire des pauses

Pour éviter les coups de fatigue au conducteur, il faut faire régulièrement des pauses : au moins dix minutes toutes les deux heures. On en profite pour se reposer à l’ombre et à l’extérieur, pas question de rester dans la voiture en plein soleil.

Et pour ceux qui décideraient de partir à la fraîche en prenant la route très tôt ou très tard, une petite sieste peut être salvatrice.

Sur la route des vacances, il est recommandé de faire des pauses régulières et même des siestes, comme ici sur une aire de repos de Montélimar en juillet 2014. - P.MERLE/AFP

De nombreuses aires de repos proposent transats, douches de brume et activités pour les enfants.

 

 

Mots-clés :