Faire du sport est l'une des clés pour rajeunir et rester en bonne santé.
Faire du sport est l'une des clés pour rajeunir et rester en bonne santé. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/

Et si on vous disait qu’il est possible de vivre jusqu’à 130 ans, voire plus, dans un corps jeune et en bonne santé ? Non, ce n’est pas le pitch d’un nouveau film de science-fiction, mais un objectif à la portée de tous. Dans Rajeunir* (éd. First Document), Philippe Taurand, médecin gériatre, et François Lehn, journaliste scientifique, dévoilent les secrets pour rester jeune.

La réponse vient de nos télomères, ces « colliers de perles » d’ADN situés à chaque extrémité de nos chromosomes. Avec le vieillissement, la taille des télomères raccourcit, et l’espérance de vie avec. On pensait le phénomène inéluctable, jusqu’à ce qu’Elizabeth Blackburn, prix Nobel de médecine en 2009, découvre la télomérase, un processus qui permet de rallonger la taille des télomères, donc la durée de vie. 20 Minutes vous révèle cinq commandements à respecter pour chouchouter vos télomères et réussir votre cure de jouvence.

Sainement tu mangeras

« Le régime méditerranéen est à privilégier, il est riche en fruits et légumes, en poisson à peau bleue – bourré d’oméga 3-, en fruits à coques et pauvre en viande rouge », indique Philippe Taurand. Du côté des choses à éviter : « exit les sucres raffinés et haro sur le sel, qui entraîne un vieillissement cardio-vasculaire prématuré. Il faut réapprendre à en prendre moins, ne pas saler les aliments à la cuisson et ne pas poser de salière sur la table », insiste-t-il.

On oublie aussi les sodas sucrés, dont une étude a révélé qu’ils raccourcissent les télomères et font vieillir prématurément. Boire deux cannettes de cola par jour plombe ainsi l’espérance de vie de 4,6 ans ! Tout comme la cigarette.

Le stress tu éviteras

« Au moins un tiers des cas d’Alzheimer seraient évitables », révèle le médecin gériatre. « Notamment en s’épargnant du stress au maximum ». Pas toujours facile quand il faut gérer boulot, maison et enfants.

A minima, « il faut s’accorder des pauses pour se détendre et compenser les effets néfastes du stress », suggère le Dr Taurand. Le yoga fonctionne, tout comme les exercices de respiration que l’on peut faire chez soi. Plus spontané, un bon fou rire délivrera une bonne dose d’hormones du plaisir.

Ton corps tu bougeras

« L’exercice physique est bénéfique pour le cœur, réduit les risques de nombreux cancers et joue un rôle sur l’équilibration du diabète », souligne le Dr Taurand. Et ça libère des endorphines, un bon moyen de se décharger de son stress.

Une activité qui rallonge les télomères : ceux d’un coureur de 50 ans font la même longueur que ceux d’un sédentaire de 40 ans. « On peut remonter la flèche physiologique du temps. Même en commençant sur le tard, on ressent les bienfaits de l’exercice physique », renchérit François Lehn, coauteur du livre.

Des langues étrangères tu parleras

« Le bilinguisme a un effet protecteur pour le cerveau, notamment contre la maladie d’Alzheimer, qui touche une personne sur quatre après 85 ans », explique-t-il. Parler plusieurs langues et avoir un haut niveau socio-éducatif stimule les capacités cérébrales.

« Le cerveau est comme une bibliothèque, plus elle contient de livres et moins les conséquences sont graves quand il vient à en manquer quelques-uns », décrypte le Dr Taurand.

Ta vie sociale tu soigneras

« Quand on vieillit, on a parfois tendance à se replier sur soi, c’est ce qu’il y a de pire pour le cerveau, prévient le Dr Taurand. Pour entretenir la jeunesse de son cerveau, rester au contact des autres est primordial ». Bridge, poterie, chant dans une chorale, tout est bon.

En plus de maintenir le moral au plus haut, cette vie sociale a un impact physiologique. « C’est une stimulation cognitive à part entière, sans cela, les neurones se mettent au repos, poursuit-il. C’est aussi un moyen d’éviter Alzheimer ».

* Rajeunir. Redevenir jeune et le rester, First Document, en librairies dès le 11 juin.

Mots-clés :