32 experts livrent «La vérité sur les médicaments»

ETUDE L'ouvrage à destination des malades recense une trentaine de maladies et fait un état des lieux détaillé des évolutions et connaissances scientifiques...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de médicaments.

Illustration de médicaments. — Gile Michel/SIPA

Parce qu'«aujourd'hui il est impossible d'écrire en solitaire un livre sérieux sur le médicament», sort, demain jeudi, La vérité sur les médicaments (1). Un ouvrage qui se veut fiable et exhaustif, documenté, voire même sévère parce qu'issu de la collaboration entre quatre auteurs et 28 spécialistes.

Autant d'experts dans leur domaine qui ont bénéficié de l'aide de la journaliste RFI, Claire Hédon, et du témoignage de la pneumologue Irène Frachon sur le Mediator. Autant d'experts qui, écrivent-ils, «n'accordent la moindre propriété pharmacologique à l'homéopathie», estimant ici qu'il «n'est pas question d'interdire l'homéopathie mais de ne pas la rembourser».

Se retrouver dans le flot d'informations

Entre le scandale du Mediator, les croisades anti-vaccins, les amendes records infligées aux industriels pour promotion indue de leurs produits, ou les livres polémique des Dr Dukan ou Pr Even, La Vérité sur vos médicaments se targue de pouvoir vous aider à vous retrouver dans le flot d'informations où se mêlent espoirs et méfiance.

«Ce n'est pas un guide», indique d'emblée le diabétologue André Grimaldi, l'un des auteurs, mais ce livre explique ce que sont les maladies (ostéoporose, diabète, Alzheimer, hypertension, etc.) ou les facteurs de risque, comment agissent les médicaments, les vaccins et leurs parcours avant d'être disponibles.

Sur le dossier sensible des statines

Parmi les dossiers sensibles, celui des statines, prises par 5 millions de Français et brocardées par le Pr Philippe Even, coauteur d'un best-seller polémique sur 4.000 médicaments (2012) et de La Vérité sur le cholestérol (2013). «Les statines sont nécessaires quand le risque de faire un accident cardiovasculaire est élevé», lit-on dans La vérité sur vos médicaments, qui rappelle que la fondation indépendante Cochrane a montré leur bénéfice.

Et l'ouvrage de souligner qu'il existe cette «spécificité française: des gros prescripteurs et des patients peu observants» du traitement, rappelle le Pr Jean-François Bergmann, chef de service à l'hôpital Lariboisière et ancien responsable de la Commission d'autorisation de mise sur le marché de l'Agence du médicament. «On consomme trop d'anxiolytiques et de somnifères en France», mais en revanche, trop de malades chroniques ne prennent pas correctement les «médicaments utiles», estime même le Pr Grimaldi. Par exemple, d'après une étude récente, seuls 37% des diabétiques achètent la plupart des médicaments qui leur sont prescrits («plus de 80%»).

 

Médicaments: D'énormes écarts de prix selon les pharmacies

Des prix exorbitants et des scandales en série

Avec l'évolution des connaissances, «la vérité scientifique d'un jour n'est pas celle de toujours», relève Claire Le Jeunne, spécialiste de médecine interne. Une des raisons pour laquelle «l'évaluation d'un médicament évolue aussi». Les médicaments sont facteurs de progrès, soutiennent les auteurs sans omettre les abus, falsifications et scandales...ni que leurs prix peuvent apparaître exorbitants en particulier pour traiter des cancers, l'hépatite C, ou pour une maladie de la rétine.

Toutefois, «le prix affiché du médicament en France n'est pas forcément le vrai prix», témoigne dans l'ouvrage Gilles Johanet, ancien directeur de l'Assurance maladie et du comité économique des produits de santé. Il évoque un système de «remises occultes» consenti à l'Assurance maladie par l'industrie et trouve «étonnant qu'il n'y ait pas plus de scandales».

(1). 589 pages aux Editions Odile Jacob, 23,90 euros.

Mots-clés :