Le vaccin contre la rougeole n'est pas obligatoire en France.
Le vaccin contre la rougeole n'est pas obligatoire en France. - S. Ortola / 20 Minutes

La Californie fait actuellement face à des dizaines de cas de rougeole, qui ont été identifiés pour la plupart au parc d'attraction Disneyland. D'après le site du Centre de protection contre les maladies de la Californie (CDPH), 59 cas de rougeole ont été recensés dans l'état le plus peuplé du pays depuis la fin décembre. «Sur les cas confirmés, 42 sont liés au fait d'avoir été exposés au virus en décembre, au parc Disneyland d'Anaheim (banlieue de Los Angeles)», estime le CDPH.

Et alors que ce virus avait théoriquement disparu des Etats-Unis depuis de début des années 2000, le risque de propagation semble élevé puisque de nombreuses personnes auraient également visité ce site extrêmement fréquenté en janvier, au moment même où elles étaient contagieuses. Or la rougeole se transmet par l'air, sans contact physique.

Disneyland, le parfait incubateur

«La meilleure façon de ne pas attraper la rougeole est de se faire vacciner», rappelle le CDPH, notant que sur les 34 personnes atteintes pour lesquelles des informations sont disponibles, 28 n'ont pas été vaccinées. Un parc d'attractions comme celui de Disneyland représente un parfait incubateur pour un virus car il brasse des gens venus du monde entier et qui peuvent être porteurs d'un virus qui a théoriquement disparu des Etats-Unis.

Reste que le mouvement anti-vaccination (liées aux craintes selon lesquelles la multitude de vaccins que les enfants reçoivent dans les premières années de leur vie soit à l'origine d'autisme) qui a pris de l'ampleur ces dernières années, ne va pas aider les services de santé à lutter contre une possible épidémie. «Le consensus dans la communauté scientifique est qu'il n'y a pas de lien entre vaccination et autisme», tient donc aujourd'hui à rappeler le CDPH sur une page dédiée aux « mythes » de la vaccination.

Une étude publiée l'an dernier dans le Los Angeles Times soulignait que dans le comté d'Orange, dans la banlieue de Los Angeles, 9,5% des élèves de grande section de maternelle n'avaient pas reçu les vaccins obligatoires pour des raisons de croyances personnelles de leurs parents. Ce taux bondit à 14,8% dans les municipalités aisées de Santa Monica et Malibu, alors que la moyenne nationale n'est que de 3,1%.

Mots-clés :