L'Assurance maladie innove et se lance dans le coaching santé sur internet.
L'Assurance maladie innove et se lance dans le coaching santé sur internet. - Philippe Huguen AFP

Un site de coaching dédié aux personnes en bonne santé et qui veulent le rester: c'est l'idée de l'Assurance maladie qui a annoncé jeudi son prochain lancement, avec l'objectif d'aider les volontaires à adopter une bonne hygiène de vie.

Ce site, baptisé «Santé active», sera d'abord testé en Seine-Saint-Denis, avant une généralisation début 2015. Il propose d'accompagner les assurés volontaires sur plusieurs mois en leur offrant une information de référence et des conseils pratiques pour rester en bonne santé, conçus et validés par «une équipe d'experts professionnels reconnus».

La santé du dos, du cœur et la nutrition

Ce site «ne peut en aucun cas se substituer à une consultation médicale», a toutefois précisé jeudi l'assurance maladie, soulignant que le respect des données personnelles des assurés volontaires serait assuré.

Le site sera lancé autour de trois premiers programmes: la nutrition, pour «apprendre à manger équilibré et à bouger plus», «la santé du dos», pour apprendre les gestes simples qui soulagent les problèmes de dos, et «la santé du cœur», pour connaître les facteurs de risque sur lesquels il est possible d'agir.

Des vidéos d'exercices physiques

Le site sera alimenté par des vidéos de démonstration d'exercices physiques, des quizz et des messages personnels de trois coaches virtuels différents selon les programmes. «C'est un peu novateur», a lancé le directeur général de l'Assurance maladie Frédéric Van Roekeghem, après la diffusion d'une vidéo de présentation.

«Mais en fait on est en retard. On ne s'en rend pas compte», a-t-il dit, faisant référence à des initiatives déjà lancées à l'étranger. «Nous pensons qu'internet doit aussi être utilisé, peut aussi être utilisé pour la prévention.» A noter que le site de l'Assurance maladie, ameli.fr, est l'un des sites publics les plus consultés de France, avec plus de 110 millions de visites annuelles.

Mots-clés :