Diagnostiquer certaines maladies du foie sans biopsie, telle est la promesse de promesse de l’Aixplorer. Ce super-échographe, dont la principale fonction est de mesurer l’élasticité des tissus (élastographie), peut établir un diagnostic aussi fiable qu’une biopsie dans le cas de fibrose hépatique, comme vient de le prouver une étude menée auprès de 120 patients à l'hôpital Cochin (Paris) et à l'Institut Langevin (ESPCI, Paris).

Des applications possibles en cancérologie

Et si l’Aixplorer ultra-puissant se montre déjà très prometteur dans les cas de maladies hépatiques, les chercheurs ne comptent pas s’arrêter là. Car, selon le responsable de l’étude, Mickael Tanter, cette nouvelle technologie permet aussi d’obtenir des informations sur les tumeurs malignes localisées dans le sein, le foie, la prostate ou encore sur des nodules thyroïdiens.

Mots-clés :