Un rap Breton 100% clichés

0 contributions
Publié le 30 mai 2012.

Insolite - Un clip décalé cartonne sur le net avec près de 400000 vues...

On connaissait Bienvenue chez les Ch’tis. On a désormais «Bienvenue chez les Bretons». Depuis jeudi, ce clip de rap décalé connaît un joli succès sur le net. A la manière de Kamini pour Marly-Gomont ou de MC Circulaire pour la Vendée, le duo Jean Floc’h et Grandpamini met à l’honneur sa région en s’amusant de ses clichés.

«C’est un délire entre copains. On avait déjà fait un clip sur les asiatiques avec beaucoup d’humour noir. En tant que Breton, c’était normal pour moi de faire la même chose sur ma région, pour jouer à fond sur l’autodérision», explique Charlie, alias Jean Floc’h, Finistérien de 28 ans, qui vit aujourd’hui à Paris.

Si le clip n’atteint pas encore la popularité du film nordiste, il cumule tout de même près de 400000 vues sur Youtube en moins d’une semaine. «Je suis surpris de l’engouement», avoue Charlie. «Ça dépasse largement ce que j’avais imaginé. Cela prouve qu’en Bretagne, on a une vraie identité culturelle.»

«On fait ça pour faire marrer»

Pour évoquer sa Bretagne, Charlie a décidé de jouer la carte de l’humour, comme en témoignent ces extraits: «United states of Armorica. Cap sur la Bretagne et son alcoolémie. Bienvenue là ou le soleil n’existe pas.» Un choix assumé par le Breton. «C’est volontaire. On a fait ça pour faire marrer les gens. A Paris, dès que tu dis que tu es Breton, on te parle de pluie et de fiesta, alors on en joue.»

Benjamin, le réalisateur du clip, partage cet avis. «C’est cliché mais c’est assumé. Le but c’est de divertir, de jouer sur des choses faciles». Un pied de nez aux traditions celtes vantées par un ancien groupe de rap breton.

«Manau avait fait un truc qui avait bien marché («La Tribu de Dana» en 1998). Je le respecte, mais je ne trouve pas que c’était représentatif de la région», explique Charlie. Plus de 1200 commentaires ont déjà été publiés. «Notamment parce qu’on assimile Saint-Nazaire à la Bretagne», confie Benjamin.

Camille Allain

Le rap décalé séduit la Bretagne

Début mai, c’est le rappeur rennais Mekah qui faisait le buzz avec l’excellent morceau «Rain City» (ville de la pluie en anglais) à propos de la capitale bretonne. Vue plus de 12000 fois, la vidéo présente Rennes sous un angle humoristique. Une compilation regroupant les talents du rap local est en téléchargement libre sur www.just35hiphop.fr.

Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr