Le bus s'adapte au handicap

0 contributions
Publié le 9 février 2011.

transports 17 lignes sont aujourd'hui accessibles sur le réseau Star

Mention bien mais doit poursuivre ses efforts. Tel un professeur, Pascal Granger rend son appréciation sur la politique de Rennes Métropole en matière d'accessibilité dans les transports publics. « L'agglomération a fait beaucoup d'efforts depuis quelques années. Mais il reste encore quelques points noirs, notamment en périphérie », souligne le président de l'association Bruz Handicap. Exemple, l'arrêt de bus situé au centre de la commune ne dispose pas de quai adapté. « Du coup, les personnes en situation de handicap ne peuvent pas accéder à la mairie située à proximité. Ils doivent descendre à l'arrêt précédent, ce qui fait une longue distance ». Même constat pour l'arrêt desservant le Parc Expo. «Les personnes handicapées n'ont-elles par le droit comme les autres d'assister à des salons ou des spectacles ? »

Impossibilité pour 70 arrêts
C'est en 2003 qu'a débuté le chantier de mise en accessibilité des quais dans l'agglomération. Depuis 2008, l'effort s'est encore accru avec l'adoption d'un schéma directeur en la matière. « Au total, c'est un million d'euros qui sont dépensés chaque année dans l'amélioration du réseau », précise Eric Diserbeau, responsable des transports urbains à Rennes Métropole. Sur les 65 lignes que compte le réseau, 17 sont aujourd'hui déclarées accessibles à savoir qu'au moins 50 % de ses arrêts le sont. Pour Pascal Granger, il faudrait « tendre vers les 100 % ». «C'est l'objectif », répond Eric Diserbeau, qui reconnaît tout de même que « 70 arrêts » seront impossibles à mettre en conformité. « C'est le cas pour certains arrêts dans le centre historique où la largeur des trottoirs ne nous permet pas d'effectuer de travaux ou alors pour des arrêts en campagne, très peu fréquentés et qui ne disposent d'aucun aménagement ». Reste alors la solution Handistar qui permet, à condition de réserver, d'effectuer des déplacements sur le réseau directement depuis son domicile dans des minibus entièrement équipés.

Jérôme gicquel
rENNES EN 9e position du baromètre APF

L'association des paralysés de France publie aujourd'hui son deuxième rapport sur l'accessibilité dans les agglomérations françaises. Pour la troisième année consécutive, Nantes arrive en tête. Rennes fait bonne figure et se classe au 9e rang sur les 96 villes étudiées, en repli de 4 places cependant par rapport à l'an dernier. Globalement, l'association constate une légère amélioration, notamment dans les villes de taille moyenne.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr