Rennes: En plein chantier, la gare équipée de portiques anti-fraude

MOBILITE L’accès aux quais est désormais réservé aux seuls voyageurs…

Camille Allain

— 

Des portiques d'accès aux quais ont été installés en gare de Rennes en novembre 2017.

Des portiques d'accès aux quais ont été installés en gare de Rennes en novembre 2017. — C. Allain / 20 Minutes

Scannez votre billet. La porte vitrée s’ouvre et se referme derrière vous. A la manière des aéroports, certaines gares se sont dotées cette année de portiques surnommés «anti-fraude» qui permettent le contrôle des billets avant l’accès aux quais. Objectif affiché : ne laisser passer que les voyageurs titulaires d’un titre de transport.

Des portiques d'accès aux quais ont été installés en gare de Rennes en novembre 2017.
Des portiques d'accès aux quais ont été installés en gare de Rennes en novembre 2017. - C. Allain / 20 Minutes

A Rennes, où la gare est en plein chantier de rénovation, l’installation a commencé début novembre. A l’heure actuelle, seuls les quais 3 et 4 sont équipés de ces portiques. L’accès aux trains vers Paris ou Lyon est donc limité aux seules personnes en possession d’un billet. « On embarque comme dans un avion. Cela permet d’avoir une meilleure gestion du départ du train car on n’a plus personne sur le quai », explique un représentant de la SNCF Bretagne.

D’autres portiques à venir en 2018

Les portiques ne sont en revanche pas encore installés partout. Si les bornes sont actives à l’étage, dans la salle des billets, l’accès par le souterrain est toujours contrôlé manuellement par des agents. Des portiques y seront également installés dans le courant de l’année 2018. Les voies 5 et 6 devraient également en être équipées. « L’objectif ce n’est pas d’en mettre partout. » Les quais accueillant les trains régionaux en seront dispensés.

Le chantier de construction de la nouvelle gare à Rennes, ici le 27 novembre 2017.
Le chantier de construction de la nouvelle gare à Rennes, ici le 27 novembre 2017. - C. Allain / 20 Minutes

Les travaux de construction de la nouvelle gare devraient être achevés en 2020. Le chantier aura coûté plus de 100 millions d’euros.