Rennes: La fac dentaire en deuil après la mort d’un étudiant lors d'un week-end d'intégration

FAITS DIVERS Le corps inanimé d’un jeune homme a été découvert dimanche matin dans un camping dans le Morbihan…

J.G.

— 

Une minute de silence a été respectée ce lundi midi dans le hall d'accueil de la faculté.

Une minute de silence a été respectée ce lundi midi dans le hall d'accueil de la faculté. — J. Gicquel / 20 Minutes

  • Un jeune homme de 19 ans a été retrouvé mort dimanche matin dans un camping.
  • Il participait au week-end d’intégration des étudiants de la faculté dentaire de Rennes.
  • Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la mort.

Des accolades devant le hall d’entrée de la fac, des paroles de réconfort et quelques pleurs. Ce lundi matin, le retour en cours a été très douloureux pour les étudiants en chirurgie dentaire à l’université de Rennes 1. Dimanche matin, l’un de leurs camarades avait été retrouvé mort dans un camping de Pénestin dans le Morbihan, où il participait à un week-end d’intégration. « C’est horrible, tout le monde est choqué », confie une étudiante, les yeux rougis, sur le parking de la faculté.

>> A lire aussi : Morbihan: Un étudiant rennais retrouvé mort pendant un week-end d'intégration

A 12h05, le personnel de la faculté et les étudiants se sont rassemblés dans le hall d’accueil pour une minute de silence. Un peu plus tôt dans la matinée, la doyenne de la fac d’odontologie avait accueilli les élèves sur le campus santé de Villejean.

« C’était une soirée normale, très bien organisée »

Sur place, personne n’arrive à comprendre pourquoi cet étudiant de 19 ans, inscrit en 2e année et originaire de Saint-Grégoire, a perdu la vie au cours d’un week-end qui se voulait avant tout festif. « On était environ 300 étudiants à participer. C’était un week-end d’intégration classique comme il en existe plein d’autres, où les premières années font la découverte des autres élèves. On a fait plein d’activités, comme courir avec des palmes ou avec un verre d’eau à la main, c’était très bon enfant », indique l’une des étudiantes.

Si la mort de l’étudiant reste toujours inexpliquée, certaines réactions publiées sur les réseaux sociaux pointaient du doigt ces week-ends d’intégration étudiants qui peuvent parfois tourner à la beuverie. « Ça n’est pas un bizutage comme le font croire certains », a réagi l’un des représentants de l’association étudiante qui organisait le week-end dans les colonnes de Ouest-France. « C’était une soirée normale, très bien organisée. On a dansé toute la soirée. Certains ont peut-être abusé de l’alcool mais il y avait des équipes de la sécurité civile pour les prendre en charge », indique la jeune étudiante.

Une enquête de la gendarmerie en cours 

Confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Vannes, une enquête est en cours pour déterminer les causes de la mort du jeune homme. Une autopsie du corps de la victime devrait avoir lieu dans les prochaines heures. « On est dans un contexte où l’on retrouve quelqu’un inanimé le matin. Il n’y a pas de témoignage faisant état d’une bagarre », indique le sous-préfet de Lorient, interrogé par Le Télégramme.