Rennes: La place de Bretagne s’agrandit pour les piétons et les vélos, pas pour les autos

URBANISME Une voie de circulation réservée aux voitures va être supprimée…

Camille Allain

— 

Des cyclistes sur la place de Bretagne, à Rennes. Le nouvel aménagement fera plus de place aux vélos et piétons.

Des cyclistes sur la place de Bretagne, à Rennes. Le nouvel aménagement fera plus de place aux vélos et piétons. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

  • Le conseil municipal de Rennes a voté le réaménagement de la place de Bretagne.
  • Une grande piste cyclable va être aménagée à la place d'une voie automobile.
  • Les piétons devraient également mieux circuler.

En cette rentrée, le constat est flagrant. Promenez-vous en ville et vous verrez que le nombre de cyclistes est en pleine explosion à Rennes. D’après les comptages réalisés par la ville, la hausse serait de +35 % en deux ans. Un record. Pour accompagner cette tendance, la municipalité a décidé de réaménager le lieu de passage le plus fréquenté de la ville : la place de Bretagne.

Lundi soir, le conseil municipal a voté en faveur de la création d’une piste cyclable bidirectionnelle qui facilitera grandement la traversée de la place et intégrera le réseau XL, un itinéraire de 16 kilomètres qui sera achevé en 2020. « C’est le point névralgique de la ville qui fait le lien entre les axes nord-sud et est-ouest. C’est un aménagement essentiel pour assurer la continuité de notre réseau », avance Sylviane Rault, adjointe en charge de la mobilité.

« On se sent vraiment à l’étroit »

Sur place, les avis des cyclistes sont unanimes. « On n’est pas en sécurité. On se sent vraiment à l’étroit entre les voitures », estime Jacky, qui traverse la place tous les jours. « C’est un peu l’anarchie, on voit des vélos sur les trottoirs, les piétons qui ont du mal à traverser. Cette place est faite pour les voitures », embraye un autre jeune homme.

>> A lire aussi: A Rennes, les grands boulevards réaménagés pour être mieux partagés

Pour créer cette nouvelle piste, qui sera opérationnelle en juin 2018, les services de la ville vont devoir supprimer une des quatre voies automobiles. « Dans un premier temps, ce sera peut-être un peu plus congestionné mais on fait le pari que cela incitera certains à laisser leur voiture au garage. 70 % des Rennais travaillent à Rennes, et parmi eux, 40 % prennent leur voiture. On voit bien qu’on a une marge de progression », lance l’élue écologiste.

Les piétons mieux accueillis

Dans les voitures, certains estiment « que l’on tape toujours sur les automobilistes ». Mais pas tous. Agnès passe par la place de Bretagne deux fois par jour au volant de sa petite citadine. « Il y a tellement de voitures ici, ça doit être hyper pollué. Cet aménagement, moi j’y suis favorable. »

Les travaux, qui débuteront en janvier, permettront également d’améliorer la circulation des piétons « complètement oubliés » lors du dernier réaménagement de la place en 2013. Le chantier est évalué à 750.000 euros.