Rennes: La mairie ouvre un gymnase pour les migrants du squat de la Poterie

LOGEMENT Les 160 occupants ont quitté leur squat ce lundi matin...

C.A.

— 

Le squat de la Poterie est évacué par les migrants le 17 juillet 2017.

Le squat de la Poterie est évacué par les migrants le 17 juillet 2017. — C. allain / APEI / 20 Minutes

Les familles avec enfants du squat de la Poterie ne seront pas mises à la rue. Ce lundi, la ville de Rennes a annoncé qu’elle allait aménager et ouvrir un gymnase dans le quartier pour accueillir les familles de migrants ayant des enfants.

« A défaut d’autres solutions »

Lundi matin, les quelque 160 occupants de l’ancienne maison de retraite avaient dû quitter les lieux, la convention d’occupation signée l’an dernier étant arrivée à son terme. Sollicitée, la maire Nathalie Appéré (PS) a accepté d’ouvrir un gymnase dès ce soir « dans l’attente et à défaut d’autres solutions proposées par l’État », a indiqué la maire dans un communiqué. La ville propose également une vingtaine de places dans des hébergements d’urgence.

La préfecture a indiqué de son côté qu’elle recherchait actuellement des solutions pour mettre à l’abri les personnes relevant de l’hébergement d’urgence, soit environ la moitié des occupants du squat. Des habitants de Rennes et des environs se sont aussi proposés pour accueillir des personnes à leur domicile.