Bretagne: Des plages des Côtes d'Armor fermées à cause des algues vertes

ENVIRONNEMENT Les échouages sont fréquents à Hillion...

C.A.

— 

La baie d'Hillion, ici en août 2014, a souvent été le théâtre d'échouages d'algues vertes.

La baie d'Hillion, ici en août 2014, a souvent été le théâtre d'échouages d'algues vertes. — Miguel Medina / AFP

Plusieurs plages d’Hillion (Côtes d’Armor) ont été fermées au public mardi par le maire de la commune en raison de la présence en masse d’algues vertes. L’accès a été interdit au public et aux animaux pour une durée indéterminée. « Nous avons fermé par mesure de précaution parce qu’il y a des zones où l’on ne peut pas ramasser avec nos engins », explique le maire d’Hillion Mickaël Cosson à 20 Minutes. «Nous allons travailler sereinement. Nous les rouvrirons aussi vite que nous les avons fermées», ajoute le maire.

Les fortes chaleurs favorisent la prolifération

Les échouages sont récurrents dans la baie de Saint-Brieuc, dont la faible profondeur d’eau favorise le développement des algues vertes. Avec les récentes fortes chaleurs, certains habitants de la région de Saint-Brieuc témoignent « d’odeurs désagréables » liées à la putréfaction des algues.

La commune d’Hillion est devenue tristement célèbre en 2016 après la mort d’un joggeur qui tentait de porter secours à son chien dans une vasière. Après avoir conclu à un arrêt cardiaque, le parquet avait accepté d’ouvrir une enquête, sous la pression d’associations environnementales. L’enquête préliminaire a depuis été classée sans suite. « On ne saura jamais clairement de quoi est mort cet homme », avait lancé le procureur de Saint-Brieuc.

C’est également dans la commune d’Hillion que des dizaines de sangliers avaient trouvé la mort en 2011.