Bretagne: En pleine canicule, des centaines de voyageurs bloqués dans des trains et privés de clim

SOCIETE Deux TGV ont été victimes d'une panne d’alimentation électrique…

J.G. avec AFP

— 

Un TGV (illustration).

Un TGV (illustration). — Baleydier/SIPA

Il a fait chaud et même très chaud ce lundi en Bretagne avec des températures frôlant à certains endroits les 35°C. Dans cette fournaise, près de 400 voyageurs ont été bloqués dans deux TGV sur le réseau breton et privés de climatisation en raison de problèmes d’alimentation électrique.

>> A lire aussi : VIDEO. Météo: Il va faire très (très) chaud!

Ce sont d’abord les 236 passagers du TGV Saint-Malo-Paris, parti à 11h44 de la cité corsaire, qui ont été victimes d’une panne électrique. Arrêtés à 800 m de la gare de Montreuil-sur-Ille, au nord de Rennes, ils ont dû y patienter sans climatisation durant deux heures. Une rame a pu être évacuée par autocar sur Rennes. L’incident électrique ayant été résolu, la seconde rame devait repartir. Seulement, un second incident du même type est alors intervenu sur la ligne, quelques kilomètres plus loin. Les derniers passagers ont finalement eux aussi été rapatriés sur Rennes.

La chaleur pourrait être à l’origine des pannes

Plus à l’ouest, un TGV Paris-Brest transportant 140 voyageurs a été immobilisé dans l’après-midi entre Morlaix et Brest. La panne électrique a également privé les passagers de climatisation durant une heure, le temps que la SNCF organise leur évacuation et leur acheminement sur Brest par autocar. Cette panne a eu des répercussions sur un TER arrêté à Saint-Thégonnec (Finistère) et sur ses 10 voyageurs, ainsi que sur le TGV Brest-Paris de 14H33, auquel on a fait faire demi-tour.

« Lors des fortes chaleurs, le risque est que les caténaires se dilatent. S’ils se détendent trop, on peut rencontrer des problèmes pour faire circuler les trains », a expliqué la SNCF, sans pouvoir affirmer que les problèmes électriques survenus lundi étaient liés à cette canicule.