Stade Rennais: «Un déplacement chez un promu, c’est toujours plus piégeux», prévient Christian Gourcuff

FOOTBALL L'entraîneur des Rouge et Noir se méfie déjà de l'entame de championnat 2017-2018, qui aura lieu sur le terrain de Troyes...

Jeremy Goujon

— 

La dernière fois que Benjamin André et le Stade Rennais se sont rendus au Stade de l'Aube (16 janvier 2016), cela s'est soldé par une victoire 2-4.

La dernière fois que Benjamin André et le Stade Rennais se sont rendus au Stade de l'Aube (16 janvier 2016), cela s'est soldé par une victoire 2-4. — F. Nascimbeni / AFP

  • Le SRFC ira défier l'ESTAC, récent bourreau du FC Lorient, lors de la première journée de Ligue 1.
  • Le club bretillien terminera la saison par de nombreux matchs à domicile...

Le calendrier 2017-2018 de la « Ligue 1 Conforama » a été dévoilé ce jeudi par la LFP. L’occasion de baliser le parcours à venir du Stade Rennais, à sept jours désormais de la reprise de l’entraînement à la Piverdière, et à trois semaines du premier match (amical) de la saison, face au FC Sion (Suisse).

>> A lire aussi: Reprise de l'entraînement le 22 juin pour le Stade Rennais, en stage en Suisse début juillet

Première journée. Pour la 4e année consécutive, le SRFC se déplacera pour l’entame du championnat. Le 4, 5 ou 6 août, les Rouge et Noir rendront ainsi visite à Troyes, de retour en Ligue 1 après avoir disposé du FC Lorient lors des barrages. « Un déplacement chez un promu, c’est toujours plus piégeux, ce sera la fête [là-bas] », prévient d’emblée Christian Gourcuff sur le site officiel du club breton.

« Pour des raisons administratives », l’entraîneur précise qu’« il fallait commencer à l’extérieur en raison de la réfection de la pelouse » du Roazhon Park. Au rayon statistique, notons que les Rennais ont toujours manqué leur début d’exercice depuis 2014 (défaites 2-0 à Lyon, 2-1 à Bastia et 1-0 à Nice). Ils devront donc plutôt s’inspirer du 1-5 infligé à Dijon, promu à l’époque en L1, le 7 août 2011.

Première affiche. Le Stade Rennais a déjà répertorié ses « matchs de gala » à domicile, soit six rencontres au total. La première d’entre elles se déroulera dès la 2e journée (11, 12 ou 13 août), avec la réception de l’Olympique Lyonnais, 4e du dernier championnat et demi-finaliste de l’Europa League. Un premier « choc » dont la précocité n’est pas pour déplaire à coach Gourcuff. « En général, il vaut mieux affronter les gros au départ, car ils ne sont pas forcément rodés avec parfois des internationaux qui n’ont pas totalement le rythme. »

Les supporters, eux, seront gâtés avant Noël avec la venue du PSG (18e journée le 15, 16 ou 17 décembre) - laquelle précédera un voyage chez le champion de France en titre, Monaco. Pour démarrer 2018, les Rouge et Noir accueilleront l’Olympique de Marseille (12, 13 ou 14 janvier).

Premier derby. On espérait cinq équipes bretonnes dans l’élite, nous n’en aurons que trois. Lorient relégué, le Stade Brestois ayant loupé le coche en Ligue 2, Rennes, l’En Avant de Guingamp et le FC Nantes seront les seuls représentants de la région au plus haut niveau national (le cas nantais sur la question divise toujours, hein...). En conséquence, le SRFC ne disputera que quatre derbys dans la saison, le premier étant programmé au Roudourou pour le « Celtico » face à l’EAG (9e journée le 13, 14 ou 15 octobre).

Si certains fans ont déjà remarqué que les Bretilliens recevront lors de trois des quatre dernières levées, d’autres, plus taquins, estiment que leur club favori finira par cinq matchs à la maison sur les six ultimes dates. Rappelons en effet que le Stade Rennais est invaincu à la Beaujoire depuis janvier 2005