Transferts: «Toute proportion gardée, Hamari Traoré possède le même profil que Dani Alves»

FOOTBALL Le latéral droit du Stade de Reims devrait rejoindre le Stade Rennais dans les prochains jours...

Jeremy Goujon

— 

Hamari Traoré au tacle lors de Bastia-Reims, en décembre 2015.

Hamari Traoré au tacle lors de Bastia-Reims, en décembre 2015. — P. Pochard-Casabianca / AFP

  • International malien âgé de 25 ans, Hamari Traoré, sous contrat avec Reims jusqu'en juin 2018, devrait prochainement s'engager avec Rennes.
  • Son sélectionneur, Alain Giresse, en dresse un portrait élogieux.

Comme l’indiquait Christian Gourcuff la semaine dernière, le Stade Rennais reprendra l’entraînement « sans [ses] internationaux », le 22 juin. Ceux-ci « [nous] rejoindront pour le stage », poursuivait l’entraîneur, en référence à l’escapade prévue à Verbier, du 2 au 8 juillet. C’est donc à partir du séjour en Suisse que le latéral Hamari Traoré devrait porter pour la première fois les couleurs rouge et noir.

Officialisation la semaine prochaine ?

Alors que le SRFC avait au départ ciblé le Messin Iván Balliu, le club breton a finalement jeté son dévolu sur l’international malien du Stade de Reims (25 ans), actuellement en… stage avec sa sélection, à Casablanca (Maroc). Contacté par 20 Minutes, l’agent du joueur a confirmé la tenue de discussions entre les différentes parties : « Rien n’est encore fait. On espère aboutir à un accord d’ici la semaine prochaine [durant laquelle le mercato d’été ouvrira officiellement] », révèle ainsi Djibril Mandefu.

>> A lire aussi: Le Stade Rennais ne recrutera pas d'autre gardien pour la succession de Costil

Formé à l’Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, Traoré a évolué au Paris FC (National), à Lierse (D1 belge), avant de découvrir la Ligue 1 avec Reims en 2015-2016 (33 matchs). Un championnat qu’il s’apprête à retrouver au sortir d’une nouvelle saison pleine, en L2 cette fois (31 rencontres disputées).

Bon mec, bon joueur

« Déjà, au niveau de sa personnalité, c’est un homme doté d’un bel état d’esprit, nous confie le sélectionneur du Mali, Alain Giresse. Ensuite, il est techniquement très armé et a beaucoup de vitesse. Son poste préférentiel, c’est à droite, mais il peut fort bien s’adapter à gauche [l’intéressé peut également être utilisé milieu droit]. Je le fais d’ailleurs jouer sur ce côté, car je souffre de l’absence d’éléments à ce poste-là. C’est vrai qu’il ne fait pas de bruit, mais on peut compter sur lui. »

C’est alors que « Gigi » se lance dans une comparaison ô combien flatteuse pour Hamari Traoré, à même de rassurer les supporters rennais les plus sceptiques. « Toutes proportions gardées, il possède le même profil que Dani Alves. Son premier rôle, évidemment, c’est de défendre, mais il est capable de bien relancer, de jouer long, de mettre de bons ballons devant le but… Il possède une bonne frappe, aussi. »

Gigi, ce contrôleur aérien

Estimant que la philosophie de jeu prônée par Gourcuff peut s’avérer « intéressante » pour son protégé, Giresse conclut en jouant les guides du routard. « Nous jouons le 10 juin [face au Gabon, en éliminatoires de la CAN 2019], donc si Hamari doit se rendre à Rennes le 9, ça risque d’être compliqué. Ce serait plus facile de finaliser le transfert cette semaine, puisqu’en plus, il y a un vol Casablanca-Nantes. On peut toujours aménager le planning, ou quelqu’un peut descendre [d’Ille-et-Vilaine] avec le contrat, mais Casablanca, ce n’est pas loin. C’est à deux heures. »

Reste à savoir si Traoré ou les dirigeants bretilliens ont pris leur billet d’avion…