VIDEO. Ligue 1: «Ceci est faux, image à l'appui», quand le FC Lorient contredit le DTN de l'arbitrage français

FOOTBALL Les Merlus estiment avoir été privés d'un but tout à fait valable contre Bastia, dimanche dernier...

Jeremy Goujon

— 

Jérémie Aliadière s’est vu refuser un but valable contre Bastia, le 14 mai 2017.

Jérémie Aliadière s’est vu refuser un but valable contre Bastia, le 14 mai 2017. — B. Langlois / AFP

  • Les Lorientais l’ont mauvaise après le but refusé à Jérémie Aliadière, alors que le score était de 0-0 contre le Sporting (défaite 2-0 à l’arrivée).
  • D’où un message de leur part à l’attention de Pascal Garibian, le DTN de l’arbitrage français…

À la lutte pour le maintien en Ligue 1, le FC Lorient a publié un communiqué ce mardi soir, en réponse au directeur technique de l’arbitrage français, Pascal Garibian.

Dans un article paru dans les colonnes de Ouest-France, ce dernier validait la décision de Ruddy Buquet (désigné lundi meilleur arbitre du championnat), lequel avait refusé un but à l’attaquant lorientais Jérémie Aliadière lors du match contre Bastia, le 14 mai.

« Le FC Lorient n’a pas souhaité réagir […], ainsi que sur la main non sifflée d’un joueur corse amenant le premier but. Nous savons que les erreurs d’arbitrage font partie du football et nous respectons ce rôle difficile qu’est le leur », écrit dans un premier temps le club morbihannais.

>> A lire aussi: «On aurait dû faire un autre match», le FC Lorient loin d'être sauvé après sa défaite contre Bastia

« Cependant, nous ne pouvons accepter que Monsieur Garibian, DTN de l’arbitrage français, explique que le but ait été "légitimement refusé". En effet, Monsieur Garibian affirme que "l’arbitre estime qu’au préalable, un Lorientais (Peybernes ou Wakaso) a dévié le ballon sur le corner tiré par Cabot". Ceci est faux, image à l’appui : c’est un défenseur bastiais qui dévie le ballon. Le but lorientais était donc légitime et aurait dû être accordé. »

>> On vous laisse juger par vous-mêmes :

Finale contre Bordeaux le week-end prochain

Alors que le score était de 0-0 au moment des faits, les Merlus s’étaient finalement inclinés 2-0 face à un concurrent direct, glissant par conséquent à la 18e place du classement (celle du barragiste).

« Les joueurs et le staff sont désormais pleinement concentrés en direction de la finale qui les attend contre Bordeaux [samedi soir au Moustoir], et prêts à se battre pour le maintien des Merlus en Ligue 1 », conclut le FCL.