Elections: Par crainte des débordements, le préfet interdit toute manifestation à Rennes

SECURITE Un arrêté préfectoral a été pris vendredi...

C.A.

— 

Place Sainte-Anne à Rennes, les affiches officielles des candidats à l'élection présidentielle ont été recouvertes par des appels à manifester.

Place Sainte-Anne à Rennes, les affiches officielles des candidats à l'élection présidentielle ont été recouvertes par des appels à manifester. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

«Sans nous. Sainte-Anne, 23 avril, 18 heures. #rennesingouvernable». Le message est bref, mais fait craindre le pire aux autorités. Placadardé sur les affiches officielles des onze candidats à l'élection présidentielle, cet appel à manifester a poussé le préfet d'Ille-et-Vilaine Christophe Mirmand à prendre un arrêté préfectoral interdisant tout rassemblement dans le centre-ville de Rennes de dimanche 17h à lundi 6h du matin.

Les souvenirs de 2016

Pour justifier cet arrêté, le préfet s'appuie sur «le nombre et l'intensité des manifestations revendicatives en 2016» évoquant les «débordements et dégradations» qui ont émaillé ces rassemblements. L'an dernier, Rennes a subi de nombreuses dégradations lors des manifestations contre la loi El-Khomri, l'aéroport Notre-Dame-des-Landes ou contre les violences policières. La ville a été le théâtre de nombreux affrontements avec les forces de l'ordre.

>> A lire aussi: Manifestations contre la loi Travail: Pourquoi ça chauffe à Nantes et à Rennes

Pour faire respecter cette interdiction, les forces de l'ordre seront mobilisées dans le centre-ville dimanche soir. La station de métro Sainte-Anne pourrait également être fermée en fin d'après-midi.

Des renforts policiers près des bureaux de vote

Après l'attaque visant des policiers perpétrée à Paris jeudi soir, le préfet a également reçu des consignes claires quant à la sécurisation des bureaux de vote dimanche. «Des patrouilles dynamiques seront organisées de façon à matérialiser la présence des forces de l’ordre», a fait savoir le préfet qui ajoute que «la totalité des effectifs qui sont disponibles dans les services de police et de gendarmerie seront mobilisés dimanche».