Un élu normand dénonce «l'annexion» du Mont Saint-Michel par les Bretons

INVASION Le comité régional du tourisme a intégré le Mont sur sa carte...

C.A.

— 

Le Mont Saint-Michel photographié depuis la Normandie.

Le Mont Saint-Michel photographié depuis la Normandie. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Voilà un petit coup de gueule qui n’est pas passé inaperçu. Enervé par un article relatant la création d’une nouvelle carte touristique de la Bretagne, le maire d’Avranches (Manche) David Nicolas s’est fendu d’une sortie remarquée sur Facebook. Dans son bref message, l’élu normand dénonce « l’annexion » du Mont Saint-Michel par les Bretons.

« J’aime cette région, j’aime les Bretons »

David Nicolas tacle en fait « les communicants bretons de Rennes et de Saint-Malo » qui selon lui ont « la volonté pure et simple d’annexer la baie du Mont Saint-Michel ». En cause ? La nouvelle carte des onze destinations touristiques imaginée par la région Bretagne et censée faciliter la venue de touristes, qui inclut le Mont Saint-Michel.

« Cette façon de procéder témoigne d’un irrespect de l’histoire et de l’identité des territoires mais aussi de l’attachement des habitants à ceux-ci », estime le maire. L’élu a cependant précisé le lendemaine qu’il venait « régulièrement passer des vacances en Bretagne ». « J’aime cette région et j’aime les Bretons », se sent-il obligé de préciser.

>> A lire aussi : Nantes, Rennes et le Mont Saint-Michel associés pour capter les touristes étrangers

Le Mont Saint-Michel donne régulièrement lieu à une guerre de clochers entre Bretons et Normands. La merveille se situe bien en Normandie mais a également été en territoire breton dans les années 1000, avant de migrer en Normandie pour de bon.

En 2015, un éditeur de manuels scolaires s’était attiré les foudres des Normands en plaçant le mont en Bretagne. On notera au passage que la Loire-Atlantique est également intégrée à cette carte, sans que cela ne suscite de réaction. Un autre débat délicat…