Bretagne: Elle refusait l'installation d'un compteur Linky, une grand-mère blessée

FAITS DIVERS L'installateur l'aurait bousculée à son domicile...

Camille Allain

— 

"Linky", le nouveau compteur électronique "communicant" appelé à remplacer les 35 millions de compteurs électriques équipant les foyers françai.

"Linky", le nouveau compteur électronique "communicant" appelé à remplacer les 35 millions de compteurs électriques équipant les foyers françai. — Alain Jocard AFP

Voilà une histoire qui ne va pas soigner l’image du compteur Linky. Contestés par une partie de la population et par certains maires, ces compteurs communicants ne sont pas toujours bien perçus par les habitants, notamment en raison des ondes. Ce fut le cas le jeudi 30 mars à Plouha, dans les Côtes d’Armor.

« Il m’a violemment poussée »

Ce jour-là, une dame de 78 ans et son mari reçoivent la visite d’une entreprise chargée d’installer le nouveau compteur d’Enedis, mais le couple refuse. L’installateur aurait tout de même commencé à démonter l’ancien compteur, avant que la dame ne s’interpose. « Il m’a violemment poussée. Je suis tombée deux mètres plus loin », a-t-elle confié au Télégramme. Légèrement blessée, la vieille dame aurait reçu cinq jours d’ITT par son médecin.

>> A lire aussi: Un Aixois opposé au compteur Linky se retrouve privé d'électricité

D’après le quotidien, ce ne serait pas la première altercation dans la région de Plouha. Contacté, un conseiller municipal aurait évoqué « une vingtaine de réclamations » déposées par des habitants. Dans un communiqué, Enedis assure « suivre de très près l’incident » et « exprime tout son soutien aux acteurs concernés », « condamnant tout acte de violence ».

Il y a quelques jours à Aix-en-Provence, un habitant qui avait refusé l’installation de Linky s’est vu privé d’électricité, après que son compteur ait été démonté.

« Le technicien peut tout de même entrer »

L’association Que Choisir a récemment révélé l’existence d’une fiche adressée aux techniciens. Il y est stipulé que « dans le cas où le propriétaire ou syndic de copropriété a expressément manifesté son désaccord, le technicien peut tout de même entrer et procéder au remplacement du compteur si l’accès à la propriété est réputé se faire librement ».

« Le remplacement des compteurs actuels par des compteurs communicants est indispensable pour la modernisation et la sécurisation du réseau d’électricité qui dessert chaque foyer. Il constitue une obligation légale », rappelle Enedis dans son communiqué. 35 millions de compteurs Linky doivent être déployés en France d’ici 2021.