Quand Paris décide de démolir son phare breton...

URBANISME L’unique phare de la capitale se trouvait dans le XVe arrondissement…

Camille Allain

— 

Le phare de Paris, situé rue Castagnary (XVe) a été démoli. Il survit sur Google Maps.

Le phare de Paris, situé rue Castagnary (XVe) a été démoli. Il survit sur Google Maps. — Google Maps

L’unique phare de Paris a été démoli. Le Gwenn ha du (drapeau breton) qui y trônait a été descendu. Vous ne le saviez peut-être pas, mais la capitale française possédait son propre phare, implanté rue Castagnary, dans le XVe arrondissement. Construit dans les années 90, l’ouvrage surplombait une poissonnerie, aujourd’hui fermée.

Pour récupérer le foncier, la ville de Paris a donc décidé de démolir le phare et le bâtiment se trouvant à ses pieds, comme le rapporte Le Parisien. La municipalité souhaite y construire une résidence sociale de 251 studios pour étudiants, jeunes travailleurs et travailleurs migrants, ajoute le quotidien.

Une réplique du phare du Croisic

Ce phare, réplique du phare du Croisic (Loire-Atlantique), aurait été construit à la demande du patron de la poissonnerie « Le Samouraï des mers », qui « voyait passer son millier de clients par jour », selon Le Parisien. Situé au bord des rails menant à Montparnasse, le phare aurait pu être remplacé par des jardins partagés et un marché couvert, comme le souhaitaient des riverains. La ville en a décidé autrement.

#lacriéedeparis #pharedeparis #paris #france #castagnary #15emearrondissement

A post shared by @fahdamri on