Rennes: La police produit son miel sur le toit du commissariat

INSOLITE Dix kilos de miel ont été extraits pour la première récolte…

Jérôme Gicquel

— 

Dix kilos de miel ont été extraits lors de la première récolte.

Dix kilos de miel ont été extraits lors de la première récolte. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

C’est une cuvée un peu spéciale qui vient de sortir au commissariat central de Rennes. Installées courant juin sur le toit de l’Hôtel de police, deux ruches viennent de produire 10 kg d’un miel certifié « Véritable miel de la police nationale ». « Ce n’est pas une grosse récolte mais l’année 2016 a été assez mauvaise pour le miel », souligne Pascal Auclert, apiculteur. Sollicité par la direction de la police rennaise, le professionnel a d’abord dû convaincre certains policiers qu’il n’y avait pas de danger à installer des ruches sur le toit du commissariat.

Du miel bientôt vendu au grand public

Les milliers d’abeilles noires ont ensuite pris possession des lieux, butinant sur les pelouses du tribunal voisin ou dans les jardins environnants. « Il y a une très grande variété de fleurs en ville, avec notamment des fleurs exotiques dans les jardins de particuliers. L’environnement est plus riche pour les abeilles, d’autant que les produits phytosanitaires ont été bannis en ville », assure l’apiculteur.

Le toit de l'Hôtel de police devrait accueillir trois nouvelles ruches dès cette années.
Le toit de l'Hôtel de police devrait accueillir trois nouvelles ruches dès cette années. - J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Egalement testée place Beauvau sur les toits du ministère de l’Intérieur à Paris, l’expérience va prendre de l’ampleur au commissariat de Rennes avec trois nouvelles ruches qui devraient être installées dans le courant de l’année. Si la récolte est au rendez-vous, le miel de la police devrait même être vendu au grand public.