«Ce n’est jamais agréable. Mais c’est pour la qualité de leurs soins que l’on se bat.» Capuche sur la tête, Audrey est postée devant la fac Pasteur depuis ce matin. Sous la pluie, une vingtaine d’étudiants bloque l’accès au centre de soins dentaires de Rennes. Au grand dam de certains patients qui avaient rendez-vous. « Je vais devoir attendre des mois pour avoir un autre rendez-vous », lâche une maman, visiblement agacée.

Le centre de soins dentaires restera fermé toute la journée. Les patients ayant rendez-vous devraient être contactés pour annoncer le report de leur consultation. « Pour les urgences, on oriente les gens vers Pontchaillou », assure Estelle, étudiante gréviste.

« Les dentistes le font à perte »

Depuis cinq semaines, la plupart des étudiants en dentaire sont en « grève hospitalière ». Ils continuent les cours à la fac mais n’effectuent plus leur externat, afin de réclamer une revalorisation des actes « conservateurs ». « Les caries, les détartrages, les dévitalisations, tous ces actes n’ont pas été réévalués depuis 1988. Les dentistes les font à perte », déplore Camille.

Pour se rémunérer, les spécialistes des dents pratiquent donc des dépassements sur les prothèses ou les couronnes, moins bien remboursées pour les patients. « Ce que l’on demande, c’est un changement de la dentisterie française. Il faut axer les soins sur la prévention, afin d’éviter des actes plus lourds. Les Scandinaves l’ont fait, et ça a très bien fonctionné », témoigne Clément, étudiant gréviste.

Nouvelle manifestation le 3 mars

Interrogée à plusieurs reprises, la ministre de la Santé Marisol Touraine pourrait procéder à un arbitrage, faute d’accord entre les syndicats et l’Assurance maladie. Une nouvelle manifestation est prévue à Paris le 3 mars. Quant au centre dentaire, il rouvrira normalement jeudi.