A quelques jours du derby footballistique, le palmarès de L’Express des villes où il fait bon vivre et travailler va évidemment faire sourire les Nantais. Dans la catégorie travail, la préfecture de Loire-Atlantique termine première de ce classement officieux, devant Lyon et Rennes, qui termine troisième.

A bien y regarder pourtant, la capitale bretonne est sans doute la ville qui offre le meilleur compromis entre qualité de vie et opportunités de travail. Si elle ne termine « que » troisième dans la catégorie travail, Rennes est la métropole française la mieux classée pour la qualité de vie (septième) derrière les grandes villes comme Angers, Quimper, Limoges, Albi Pau et Clermont-Ferrand. Dans cette liste, Nantes ne figure qu’à la 28e place et Lyon à la 62e.

Rennes, le meilleur compromis

Pour établir son palmarès, L’Express s’est appuyé sur plusieurs critères comme le coût du logement, la proximité de la mer (merci Saint-Malo), l’ensoleillement (hum…), le taux de réussite au bac (on cartonne) ou l’offre culturelle. Côté travail, le magazine s’est attardé sur le taux de chômage, le taux de pauvreté, le taux d’insertion des jeunes ou encore le nombre de pôles de compétitivité.

Une fois tous ces critères mis bout à bout, Rennes semble se présenter comme le meilleur compromis. La Commission européenne l’avait également placée en tête lors d’une étude menée en 2016. Rennes 1, Nantes 0.