VIDEO. A Rennes, une imprimante 3D alimentaire fait des crêpes très design

INNOVATION Le centre culinaire contemporain espère monter un laboratoire…

Camille Allain

— 

Le chef Jean-Marie Baudic et la designer Lorine Hennebelle travaillent ensemble sur l'impression de crêpes design à l'aide d'une imprimante 3D alimentaire. Lancer le diaporama

Le chef Jean-Marie Baudic et la designer Lorine Hennebelle travaillent ensemble sur l'impression de crêpes design à l'aide d'une imprimante 3D alimentaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Bretons, rangez vos billig et vos spatules. A Rennes, la fabrication des crêpes se fait désormais à l’aide d’une imprimante 3D alimentaire. Achetée par le centre culinaire contemporain, la machine appelée Pancakeprinter permet de faire des crêpes très design à partir d’un simple dessin (ici la Tour Eiffel). Elle devrait faire sensation ce week-end lors de sa présentation au Sirha, le grand salon de l’hôtellerie-restauration de Lyon.

A Rennes, deux chefs travaillent à l’élaboration d’une pâte idéale depuis quelques semaines. « Nous en avons préparé cinq avec différents dosages de farine, afin de trouver la consistance idéale. Mais la recette reste la même », assure Yannick Strottner, conseiller au centre culinaire contemporain. Face à lui, Lorine Hennebelle pianote sur son ordinateur. La designer fait quelques ajustements sur sa Tour Eiffel. « Nous cherchons des dessins facilement reconnaissables. Pour le Sirha, on va essayer de reproduire le logo de la ville de Lyon », annonce la jeune designer.

Une nouvelle imprimante 3D à inventer

Ouvert en 2013 à Rennes, le centre culinaire contemporain ne compte pas s’arrêter aux crêpes et nourrit de grandes ambitions dans l’impression alimentaire. « Notre objectif, c’est de travailler sur le volet professionnel. Les entreprises de l’agroalimentaire sont intéressées mais elles veulent des machines sur mesure adaptées à leur produit », explique Sophie Briand, digital manager du centre.

Le centre culinaire contemporain de Rennes a acheté la Pancakepainter, une imprimante 3D alimentaire permettant de faire des crêpes.
Le centre culinaire contemporain de Rennes a acheté la Pancakepainter, une imprimante 3D alimentaire permettant de faire des crêpes. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

En clair, la machine à pancake anglaise n’ira pas loin. Pour imaginer une imprimante 3D alimentaire plus performante, le centre culinaire a fait appel aux étudiants de l’école normale supérieure. « Ils travaillaient déjà sur l’impression 3D mais pas encore sur l’alimentaire. On ne sait pas ce qui va en sortir », avoue Sophie Briand.

« Il y a un côté magique »

Dans un domaine où la nouveauté est omniprésente, le centre culinaire a décidé d’ouvrir un « living lab », une structure ouverte à tous et dédiée à l’innovation. « Est-il possible d’imprimer nos aliments ? La question interpelle. Il y a un côté magique, et aussi une technologie qui pose question. Mais on voit que les industriels sont intéressés », assure Freddy Thiburce, le directeur du centre.

Pour expérimenter et avancer plus vite, un grand laboratoire mélangeant entreprises, écoles d’ingénieurs et professionnels de la restauration est en cours de constitution à Rennes. Le centre culinaire aimerait y réunir 25 à 30 entreprises pour devenir le premier laboratoire de 3D alimentaire d’Europe. Triballat, Lactalis et Guyader, entre autres, ont déjà répondu positivement.