Un terrible accident de la circulation a causé la mort de trois personnes et les graves blessures de deux fillettes, le 8 décembre à Lothey, dans le Finistère. Vendredi, le parquet de Quimper a indiqué que le conducteur du camping-car, à l’origine de la collision, avait 1,75 gramme d’alcool dans le sang.

L’homme, décédé dans l’accident, roulait selon des témoins au moins à 120 ou 130 km/h, soit au-dessus de la vitesse autorisée sur la nationale 165, une quatre voies qui relie Brest à Quimper.

>> A lire aussi : Finistère: Trois morts et deux fillettes blessées dans un accident de la route

Le camping-car, venant de Quimper, a franchi les glissières de sécurité et s’est retrouvé sur les voies opposées. Il s’est retourné et a heurté un poids lourd puis les deux voitures qui le suivaient. Le camping-car s’est alors enflammé.

Une famille décimée

Malgré l’incendie qui se propageait à une des voitures percutées, le conducteur du poids lourd, légèrement blessé, a pu en sortir les deux fillettes de 9 et 12 ans qui se trouvaient à l’arrière. Grièvement blessées, elles ont été transportées à l’hôpital de Brest.

En revanche, leur mère, au volant de la voiture, et leur sœur de 14 ans, qui était la passagère, sont décédées. Le chauffeur de la seconde voiture percutée a été légèrement blessé.