Bretagne: Il reste 2.000 tonnes de déchets agricoles à évacuer au bord des routes

MANIFESTATION Les manifestations des agriculteurs avaient généré d’importants dégâts…

C.A.

— 

Manifestation des agriculteurs à Rennes, ici le 17 février 2016.

Manifestation des agriculteurs à Rennes, ici le 17 février 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Alors que les touristes continuent d’affluer sur la côte bretonne, certains automobilistes s’interrogent sur la présence d’importants tas de déchets sur le bord des routes. Stigmates des manifestations des agriculteurs, ces détritus n’ont pas pu être entièrement évacués par la DirOuest, qui assure l’entretien du réseau routier.

Plus de 10.000 tonnes au départ

Sur environ 10.000 tonnes de déchets déposés lors des manifestations du début d’année, il en reste aujourd’hui 2.000 tonnes à traiter. Le réseau routier national des Côtes d’Armor et un endroit sur la RN176 en Ille-et-Vilaine sont les derniers endroits touchés. Dans les autres départements bretons, l’enlèvement s’est terminé début juillet, a fait savoir la DirOuest.

Complexes en raison de la diversité des déchets (amiante, pneus, plastique…), les travaux d’enlèvement et de traitement devraient se terminer fin septembre. Le préfet de région avait estimé en mars que les dégâts causés par les manifestations étaient évalués à plus de cinq millions d’euros.