Elu village préféré des Français, Rochefort-en-Terre savoure son succès

REPORTAGE La petite commune du Morbihan doit faire face à un afflux de visiteurs depuis un mois…

Jérôme Gicquel

— 

Rochefort-en-Terre a été désigné Village préféré des Français le 7 juin.

Rochefort-en-Terre a été désigné Village préféré des Français le 7 juin. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Il n’y avait pas grand monde lundi matin dans les petites ruelles fleuries de Rochefort-en-Terre. « Mais rassurez-vous, les touristes vont arriver après le déjeuner. Et puis il y avait la finale dimanche soir aussi », indique un riverain.

Depuis le 7 juin et son sacre dans l’émission Le village préféré des Français sur France 2, la petite commune du Morbihan connaît en effet une effervescence sans précédent.


« Nous sommes habitués à recevoir du monde, notamment pour les illuminations de Noël. Mais c’est vrai que depuis un mois, ça ne désemplit pas », se félicite Jean-François Humeau, le maire de Rochefort-en-Terre, à peine redescendu de son petit nuage.

Les commerçants ont le sourire, les riverains un peu moins

« La fréquentation a explosé dès le lendemain de l’émission et après, il y a eu une sorte d’état de grâce pendant dix ou douze jours. Cela s’est un peu calmé mais on a quand même plus de visiteurs que les autres années pour un début juillet », confirme la gérante d’un magasin de chapeaux. « On fera le bilan à la fin de l’été mais pour l’instant, je suis sur une hausse du chiffre d’affaires de 20 à 30 % », indique-t-elle.

>> A lire aussi : Ploumanac'h se prépare à un nouvel afflux touristique

Même sourire chez le vendeur de kouign-amann, installé sur la place centrale du village. « C’est une très bonne chose pour la commune et aussi pour les affaires », assure-t-il, le sourire en coin.

Si les commerçants se frottent les mains, tout le monde ne se réjouit pas forcément de la médiatisation soudaine de la petite commune. « J’ai beaucoup d’amis qui habitent ici et qui n’arrêtent pas de râler car c’est devenu galère pour circuler et pour stationner », témoigne la vendeuse de chapeaux.

Des retombées pour plusieurs années

Ne ne niant pas les difficultés, le maire de la commune veut toutefois voir les choses avec optimisme. « Cela fait 15 ans que le centre-ville est piéton l’après-midi pendant l’été. Nous avons de quoi gérer au niveau des parkings, avec aussi une signalétique pour éviter que les autocars et les camping-cars ne traversent la commune. J’ai quelques craintes pour le mois d’août mais cela devrait bien se passer », assure l’élu, qui compte bien faire fructifier ce succès dans le temps.

« On accueillait jusqu’à présent 500.000 à 600.000 visiteurs. Cette année, on passera sûrement la barre du million. Il y en aura sûrement un peu moins après mais c’est certain que ce sacre aura des retombées dans le temps », conclut Jean-François Humeau.