Rennes: Voilà à quoi ressemblera le futur conservatoire du Blosne

URBANISME Le bâtiment devrait être livré d'ici 2020...

C.A.

— 

Vue d'architecte du futur conservatoire à rayonnement régional de Rennes, qui sera implanté au Blosne d'ici 2020. Lancer le diaporama

Vue d'architecte du futur conservatoire à rayonnement régional de Rennes, qui sera implanté au Blosne d'ici 2020. — Agence Tetrarc

Revu à la baisse en raison de contraintes budgétaires, le futur conservatoire à rayonnement régional devrait tout de même en imposer. Le bâtiment de 3.000m², qui sera implanté sur la place Zagreb, autour de la station de métro du Blosne, devrait être achevé d’ici 2020, selon le calendrier prévisionnel. Lundi soir, le conseil municipal s’est prononcé en faveur de l’attribution du marché à l’agence Tetrarc, qui a déjà travaillé dans le quartier de la Courrouze.

Inciter les habitants « à pousser les portes »

Volontairement implanté au cœur du quartier populaire du Blosne, le conservatoire accueillera une bonne partie des activités de danse, musique et théâtre. Les bâtiments du centre-ville situés rue Hoche seront également conservés et remis à neuf. « Nous avons retenu une architecture très moderne avec beaucoup de transparence. Cela correspond à notre volonté d’inciter les habitants à pousser les portes », indique Sébastien Sémeril, adjoint à l’urbanisme. Le quartier du Blosne connaît actuellement une importante opération de rénovation urbaine.

Vue d'architecte du futur conservatoire à rayonnement régional de Rennes, qui sera implanté au Blosne d'ici 2020.
Vue d'architecte du futur conservatoire à rayonnement régional de Rennes, qui sera implanté au Blosne d'ici 2020. - Agence Tetrarc

Le conservatoire sera notamment doté d’un auditorium de 300 places et d’un café ouvert à tout public qui accueillera des petits spectacles proposés par les élèves. Le projet est évalué à environ 14 millions d’euros. Le conservatoire accueille cette année un millier d’élèves. « Nous n’avons pas toujours de salle à disposition. Cela devient urgent », précise-t-on au conservatoire. Il faudra encore patienter quatre ans.