Tchernobyl, 30 ans après: Rassemblement militant devant l’ex-centrale de Brennilis

NUCLEAIRE Une marche était organisée samedi pour commémorer les 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine…

J.G. avec AFP

— 

Des employés passent près de la centrale nucléaire de Brennilis, dans le Finistère, en cours de démantèlement

Des employés passent près de la centrale nucléaire de Brennilis, dans le Finistère, en cours de démantèlement — Fred Tanneau AFP

La Fédération anti-nucléaire de Bretagne est sur le pont ce week-end pour commémorer le 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. Samedi, plus de 250 personnes se sont rassemblées devant l’ancienne centrale nucléaire de Brennilis dans le Finistère. A l’arrêt depuis 1985, le site est en cours de démantèlement depuis 1997.

Des déchets « pour des millions d’années » selon les opposants

« Brennilis est un site symbolique, avec un démantèlement qui produit des déchets nucléaires radioactifs pour des millions d’années », a déclaré Alain Rivat, un des porte-paroles de la Fédération anti nucléaire de Bretagne. « Le nucléaire est dans une impasse, Areva est en faillite, EDF est au bord de la faillite, il y a des choix politiques à faire, et malheureusement, il y a une sorte d’apathie, de démission sur ces sujets », a-t-il regretté.

>> A lire aussi : Brennilis n’en a pas fini avec sa centrale nucléaire

Ce dimanche, les militants anti nucléaires organisent une « vélorution », une randonnée à vélo qui doit faire une halte symbolique devant la base des sous-marins équipés d’ogives nucléaires de l’Ile Longue, en presqu’île de Crozon.