« Il était très éprouvé. Par sa garde à vue de 48 h mais aussi par la manière dont s’est déroulée son interpellation ». L’avocat Olivier Pacheu est formel. Son client, un syndicaliste de Sud Santé Sociaux âgé de 60 ans, a été frappé à plusieurs reprises par des policiers alors qu’il était à terre. La scène s’est déroulée lors de la manifestation contre la loi Travail jeudi à Rennes. Une vidéo publiée sur Internet semble lui donner raison. On y voit un homme courir, tomber et recevoir plusieurs coups de matraque et de pieds par deux policiers.

Une plainte sera déposée

Interpellé, le syndicaliste a été présenté à un juge samedi et mis en examen. On lui reproche d’avoir jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, ce qu’il conteste. Il a d’ailleurs prévu de porter plainte. « Il a passé deux jours en garde à vue. Il le fera sans doute en début de semaine », assure son avocat. Le syndicat Sud demande, lui, « des explications officielles des autorités pour ces violences gratuites ».


Samedi, dix individus dont trois mineurs ont été présentés à un juge. Ils ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire en attente de leur jugement.