Illustration d'un tas de déchets sur une base logistique en Bretagne.
Illustration d'un tas de déchets sur une base logistique en Bretagne. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’Etat avait chiffré les dégâts des manifestations des agriculteurs à plus de quatre millions d’euros en Bretagne. Cette fois, c’est à la direction interdépartementale des routes de l’Ouest de faire son bilan. Particulièrement sollicités après les nombreux blocages de routes, les services d’entretien du réseau routier estiment que plus de 10.000 tonnes de déchets seront à retraiter.

Cinq mois au moins

Stockés dans des lieux provisoires, ces déchets ne pourront être retraités avant plusieurs mois. « Il faudra cinq mois pour désigner les entreprises qui collecteront et trieront les déchets », détaille la DirOuest, qui assure rester vigilante « à toute pollution ».

Actuellement, des restrictions de circulation persistent sur la RN165 à Arzal dans le Morbihan et la RN12 à proximité de Guingamp (Côtes d’Armor). A noter que le secteur de Vannes est complètement bloqué par les manifestations des agriculteurs ce lundi. Des itinéraires alternatifs sont proposés.

Mots-clés :