Le préfet de région Bretagne Patrick Strzoda le 14 novembre 2015 à Rennes.
Le préfet de région Bretagne Patrick Strzoda le 14 novembre 2015 à Rennes. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

La colère des agriculteurs ne faiblit pas. Samedi, plusieurs hypermarchés Leclerc ont été pris pour cible dans la région avec le blocage des entrées et le déversement de déchets sur les parkings.

Le Centre Leclerc de Saint-Malo a notamment dû fermer en raison d’un blocage de ses accès par des agriculteurs, qui ont finalement été évacués par les forces de l’ordre.

Les manifestations ne permettront « pas de trouver une issue à la crise »

« Ces agissements sont inadmissibles, d'autant que des négociations sont en cours », a-t-on fait valoir à la préfecture d'Ille-et-Vilaine, justifiant ainsi l'intervention des forces de l'ordre à Saint-Malo. Dans un communiqué publié samedi dans la soirée, le préfet de la région Bretagne, Patrick Strzoda, a rappelé, tout en soulignant comprendre « la détresse des agriculteurs », que les manifestations contre les centre commerciaux ou des plateformes logistiques ne permettront « pas de trouver une issue à la crise ».

A lire aussi: «Fatigués», les agriculteurs maintiennent la pression

« Bien au contraire, ces comportements suscitent l'incompréhension et la désapprobation de l'ensemble de nos concitoyens », assure le préfet qui « réitère sa demande adressée aux agriculteurs de mettre fin à ces comportements afin de laisser libre cours aux négociations engagées ».

Mots-clés :