Les vagues gigantesques de la tempête Imogen
Les vagues gigantesques de la tempête Imogen - 20 minutes - Slideshow

Quelque 6.000 foyers étaient privés d’électricité ce samedi dans le Finistère et 3.000 dans le Morbihan, deux des douze départements placés en vigilance orange vent ou vagues-submersion pour la journée de samedi, a-t-on appris auprès de la préfecture et d’ERDF.

>> A voir : Le diaporama sur la tempête Imogen

Des rafales de vent atteignant 146 km/h ont été relevés ce samedi matin à Camaret, sur la presqu’île de Crozon (Finistère), selon Météo France.

En moyenne, sur le littoral de la pointe Bretagne, les vents atteignaient 125 à 135 km/h, selon la même source.

Des inondations dans le Landerneau

Dans les régions intérieures, Météo France a relevé 102 km/h à Quimper (Finistère), 104 km/h à Lorient (Morbihan), 108 km/h à Nort-sur-Edre (Loire-Atlantique), 112 km/h à Bressuire (Deux-Sèvres).

Les dégâts restaient limités samedi matin, même si une partie de la ville de Landerneau (Finistère) a été inondée pendant quelques dizaines de minutes, a constaté un correspondant de l’AFP.

La liaison entre Douarnenez et l’île de Sein a été suspendue samedi en raison de cette tempête hivernale, a annoncé la compagnie maritime Penn Ar Bed sur son site.

A Brest, la vitesse a été limitée à 50km/h sur le pont de l’Iroise en raison des vents violents.

Un risque de vagues-submersion

Selon Météo France, l’axe de vent fort va progresser vers l’intérieur de la Bretagne, les Pays de la Loire et la région Centre en fin de matinée et mi-journée.

Les rafales prévues au plus fort de l’événement sont de 100 à 110 km/h dans les terres et de 120 à 130 km/h sur le littoral, ponctuellement 140 près des côtes ouest du Finistère jusqu’à la mi-journée.

Le coefficient de marée élevé (94) fait craindre aussi des submersions sur les parties basses ou vulnérables des littoraux des départements placés en vigilance orange.

La vigilance orange, valable jusqu’à samedi 18h, concerne les départements de Vendée, Loire-Atlantique, Morbihan, Finistère, Maine-et-Loire, Charente-Maritime, Indre-et-Loire, Deux-Sèvres et Vienne, ainsi que les Côtes d’Armor, l’Ille-et-Vilaine et l’Indre.

Le département de la Gironde est quant à lui en vigilance orange crues.

Mots-clés :