Bretagne: Le sextoy connecté Little Bird fait vibrer Las Vegas

TECHNOLOGIES La start-up brestoise E.Sensory participe au Consumer Electronic Show…

Jérôme Gicquel

— 

Christel Le Coq et son Little Bird participent au CES du 6 au 9 janvier.

Christel Le Coq et son Little Bird participent au CES du 6 au 9 janvier. — E.Sensory

Entre les drones, les voitures autonomes ou les casques de réalité virtuelle, un petit objet coquin devrait attirer l’œil des curieux ces prochains jours à l’occasion du Consumer Electronic Show (CES) qui se tient à Las Vegas. Little Bird, un sextoy ressemblant un peu à une pipe à tabac, devrait en effet ravir les lectrices amatrices de lectures érotiques.

CES 2016: Le programme du salon de Las Vegas

C’est à une start-up brestoise, E.Sensory, que l’on doit cette innovation baptisée B.Sensory, primée en novembre au CES Innovation Award à New-York. « Nous avons conçu une application de lecture numérique sensorielle qui permet de lire des ebooks de manière classique ou augmentée », indique Christel Le Coq, PDG de E.Sensory.

Plus le texte est sulfureux, plus le sextoy vibre

Relié à cette application, Little Bird se mettra en mode vibreur à chaque passage érotique du texte. Et plus les mots seront sulfureux ou coquins, plus le sextoy sera réactif. « Certains passages dans le texte sont floutés ou avec des lettres dans le désordre. La lectrice doit alors toucher du doigt le texte ou souffler sur l’écran et déclencher ainsi les vibrations du sextoy », précise l’entrepreneuse bretonne.

Cette dernière a cependant dû batailler ferme pour susciter l’intérêt de partenaires. « J’ai eu beaucoup de réactions violentes, notamment de la part d’hommes, en présentant cette innovation. Nous sommes en 2016 et je ne vois pas ce qui pose problème avec des objets liés au plaisir féminin », assure-t-elle.

« Des livres dont vous êtes la coquine »

Christel Le Coq compte donc sur sa présence au CES, grand raout mondial des nouvelles technologies, pour trouver des partenaires et des investisseurs pour son projet. « On devrait lancer la production industrielle du produit au printemps », précise-t-elle.

Environ 200 titres de lecture érotique devraient être disponibles en catalogue au lancement, grâce à des partenariats noués avec certaines maisons d’édition comme La Musardine ou J’ai Lu. « On espère ensuite intégrer 20 nouveautés par mois et développer des contenus spécifiques. Comme pour Les livres dont vous êtes le héros, on pourrait imaginer des scénarios avec des livres dont vous êtes la coquine ».