Ecume dans les rues de Saint-Guénolé, en Bretagne (ici en 2008)
Ecume dans les rues de Saint-Guénolé, en Bretagne (ici en 2008) - MARCEL MOCHET / AFP

Le phénomène est toujours impressionnant, même s’il n’est pas rare sur la pointe de la Bretagne. Une écume de couleur crème a envahi ce 2 janvier certaines rues du port de Saint-Guénolé, à Penmarc’h, dans le sud du Finistère, comme le montre cette vidéo postée par Ouest-France.

Cette mousse provient directement des paquets de mer qui s’écrasent sur la côte déchiquetée de cette pointe sud-ouest du Finistère. L’eau emprisonne des myriades de bulles d’air, stabilisées par la présence de phytoplancton (algues minuscules), pour former une substance qui, poussée par les vents, pénètre à l’intérieur des côtes. L’épaisseur de la couche, dans les rues, peut atteindre 50 cm.

Première tempête de 2016

La pointe bretonne n’aura pas attendu longtemps pour voir sa première tempête de 2016. Ce 2 janvier, des rafales approchant les 90 km/h ont été relevées vers 14h sur la pointe de Penmarc’h.

Ce coup de vent provient d’une dépression très active centrée sur l’ouest de l’Irlande. Les vents devraient décliner dans l’après-midi pour reprendre de la vigueur dans la matinée du 3 janvier.

Mots-clés :