Rennes: Des graffeurs convoqués pour repeindre le commissariat

ARTS Le collectif La Crèmerie a entièrement revu la salle de sports...

Camille Allain

— 

Des bâtiments emblématiques de Rennes comme La Mabilais ont été dessinés à l'intérieur du commissariat de police.

Des bâtiments emblématiques de Rennes comme La Mabilais ont été dessinés à l'intérieur du commissariat de police. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

«Le contexte est assez lourd pour nous. Nous vivons des moments assez difficiles et ce genre d'initiative fait du bien». Très mobilisés par la surveillance post-attentats et particulièrement touchés par la dramatique intervention de la BAC quelques heures plus tôt, le directeur de la sécurité publique Patrick Chaudet a inauguré jeudi la salle de sport du commissariat de police de Rennes.

«Il y avait une symbolique»

Utilisé par 200 adhérents et situé au sous-sol du commissariat du boulevard de la Tour d'Auvergne, l'espace tombait un peu en désuétude. Pour le rafaîchir, les policiers ont décidé de faire appel à La Crèmerie, collectif d'artistes et de plasticiens. «Au départ, c'était un projet comme un autre pour nous. Mais on a vite vu qu'il y avait une symbolique. Certains d'entre nous sont issus du graff. Avec la police, ça n'a pas toujours été la joie», témoigne Mya, l'un des quatre artistes qui a travaillé sur le projet.

La salle de sport du commissariat de police de Rennes compte 200 adhérents. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

 

Pendant une semaine et demi, ils ont vidé leurs bombes sur les murs de la salle de sport pour offrir un décor à la fois urbain et végétalisé. «C'est un lieu où ils ne sont pas en uniforme, où ils peuvent s'évader un peu. On a essayé d'en faire un cocon», conclut l'artiste. 

Mots-clés :