Guillaume, animateur à l'Annexe.
Guillaume, animateur à l'Annexe. - C. Allain/APEI/20 Minutes

Camille Allain

Trois ans après son ouverture, la Cantine numérique a trouvé son public. Lieu de rencontre privilégié des acteurs du Web, la structure vient d'ouvrir une nouvelle antenne. Baptisée l'Annexe, elle accueille déjà quelques « coworkers », travailleurs indépendants souvent lassés d'exercer à domicile. « On dispose déjà d'un espace pour le coworking à la cantine, mais il n'est pas adapté. Quand il y a des conférences ou des ateliers à côté, ce n'est pas facile de se concentrer. Et puis les horaires ne sont pas très flexibles, car nous devons suivre les créneaux d'ouverture des Champs Libres », explique Guillaume Chevalier, animateur à l'Annexe.

Aide aux start-ups


Ouvert en septembre au-dessus du centre commercial des 3 Soleils, le lieu peut accueillir jusqu'à 25 personnes en coworking. Traducteur technique, Gabriel fait partie de ceux qui voulaient casser la routine du travail à domicile. « J'avais envie de rompre l'isolement, car à force de rester seul on finit par devenir un ours. » Il a bien essayé de partager un local, mais la solution s'avérait « trop chère ». Si le calme de l'Annexe ravit les travailleurs indépendants, il permet aussi aux créateurs de start-up de lancer leur activité. « Nous avons créé un programme de formation pour accompagner les entrepreneurs. On veut leur apporter des compétences business », détaille Guillaume Chevalier. Créateur de Cocourse, une plate-forme de livraison collaborative, Yoann a installé son bureau à l'Annexe. « Ici, on peut côtoyer des personnes de tous les secteurs. On peut avancer dans son projet et se créer un réseau », explique-t-il. A peine ouverte, l'Annexe connait déjà un joli succès. « Ici, tout l'étage est vide. Si jamais on doit agrandir, on aura qu'à casser un mur », sourit l'animateur de la structure.

■ Mezzanine

La Cantine numérique avait prévu d'ouvrir un espace en mezzanine aux Champs Libres grâce à une structure métallique. L'installation n'étant pas aux normes handicap, elle ne pourra jamais être achevée.