Pauline rêve de « Lendemains » qui chantent

Cinéma Une jeune comédienne rennaise crève l'écran dans un film qui sort aujourd'hui en salle

Jérôme Gicquel

— 

Pauline Parigot joue le rôle d'Audrey, une jeune étudiante qui va se radicaliser.

Pauline Parigot joue le rôle d'Audrey, une jeune étudiante qui va se radicaliser. — UFO DISTRIBUTION

Ce n'est pas tous les jours que Rennes a les honneurs du septième art. Une erreur en partie réparée avec la sortie en salle ce mercredi du film Les Lendemains. La réalisatrice Béatrice Pagnot a en effet choisi sa ville comme cadre pour son premier long métrage. Avec en prime une jeune actrice du cru, Pauline Parigot, 21 ans, dans le premier rôle. « C'est un pur hasard. Le casting avait lieu à Paris. Quand on a vu Pauline, on a tout de suite su que c'était elle sans savoir qu'elle était Rennaise », assure Gilles Padovani, dirigeant de Mille et Une Films, la société rennaise qui produit le film. Bien leur en a pris car la jeune comédienne, qui fait ses premiers pas devant la caméra, apporte toute sa fraîcheur à ce long métrage.

« En faire mon métier »


« Le personnage d'Audrey est assez proche de moi. J'ai aussi connu cet âge, à 18 ans, où l'on se pose beaucoup de questions, où l'on est un peu perdu », indique Pauline, qui a baigné toute son enfance dans une famille éprise de culture. Son grand-père, Guy Parigot, aujourd'hui disparu, est d'ailleurs à l'origine de la création du Grand Huit, l'ancien nom de l'actuel Théâtre national de Bretagne. Désormais installée à Paris où elle suit des cours au Conservatoire, Pauline espère que ce rôle en appellera d'autres. « Cette première expérience m'a vraiment décidée à en faire mon métier. J'attends désormais le coup de fil d'autres réalisateurs », sourit la jeune femme. Le message est passé.

■ Des idéaux et un combat radical

Le bac en poche, Audrey file à Rennes pour ses études, laissant derrière elle sa famille et ses proches. Dans sa colocation, elle découvre le militantisme politique. D'abord insensible, Audrey se laisse doucement bercer par les idéaux défendus. Elle rejoint alors un groupe de squatters et s'engage dans un combat plus radical.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.