Tout est allé très vite pour Manuel Valls. Après avoir affirmé son soutien à François Hollande ces derniers mois, l’ancien maire d’Evry change de posture fin novembre. Il se montre davantage impatient, et laisse présager de ses intentions. Et lorsque François Hollande annonce son renoncement le 1er décembre dernier, le premier ministre passe immédiatement à l’action, en se déclarant candidat à la primaire quatre jours plus tard.

 

Il entend défendre le bilan du gouvernement sortant tout en proposant des alternatives. Il souhaite augmenter le pouvoir d’achat en adoptant plusieurs mesures :

 

  • défiscalisation des heures supplémentaires,
  • augmentation de la prime d’activité,
  • abaissement des prélèvements obligatoires pour les classes moyennes et modestes,
  • mise en place d’un « revenu décent », destiné aux 18-25 ans sous conditions de ressources.

 

Le maintien de l’état d’urgence, la création d’un service civique obligatoire de six mois pour les jeunes ainsi que la suppression du 49-3 sont les autres mesures fortes de son programme.

Sur le même sujet:

21 janvier 2017
20 janvier 2017
19 janvier 2017