Le PS entre dans l'ère primaires

26 contributions
Publié le 29 mars 2011.

POLITIQUE - Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn, François Hollande, Ségolène Royal, chaque candidat potentiel aiguise ses arguments...

«Ce soir tout commence pour redresser et rassembler la France», a déclaré Martine Aubry dimanche soir. C’est clair, le Parti socialiste est désormais tourné vers 2012, avec la présentation de son projet aux Français et des primaires à hauts risques.  Et chacun avance ses pions à l’issue des cantonales en tirant un enseignement qui l'avantage.

Martine Aubry tâte le terrain
La première secrétaire du PS l’a rappelé ce lundi matin sur France inter: elle ne concourra pas contre DSK. Pourtant, cette nouvelle victoire la rend encore un peu plus légitime comme candidate potentielle aux primaires. Elle est la garante de l’unité et elle porte le projet qui sera présenté le 5 avril au bureau national. Et ce n’est pas un hasard si quelques heures après la confirmation du succès socialiste aux cantonales, 48 députés proches de la maire de Lille ont lancé un appel en sa faveur. Pas un appel explicite pour sa candidature mais c’est tout comme, puisque les députés appellent au «rassemblement» derrière Martine Aubry (voir ici le projet du texte). «Ce que son entourage nous a demandé, c’est surtout de ne pas faire un groupe de soutien à sa candidature aux primaires. Sa fonction lui impose une certaine responsabilité», tempère très officiellement l’un des signataires joint par 20minutes.fr, Olivier Dussopt.

DSK, seul rempart au FN
L’un des enseignements du scrutin des cantonales, c’est la percée du Front national. Et là, les strauss-kahniens n’hésitent pas à insister sur le «rempart» que constitue DSK face à cette menace.  Un sondage sur le premier tour de la présidentielle diffusé dimanche tombe à pic: DSK est donné à 24%, Marine Le Pen à 21% et Nicolas Sarkozy à 17%. «C’est le seul qui reste à distance du FN et de l’UMP», insistait dimanche soir auprès de 20Minutes.fr Pierre Moscovici. Manuel Valls a abondé dans son sens lundi matin sur RTL: «Plus que jamais, la candidature de DSK est en train de s'imposer». DSK ne dit rien mais ses proches s’activent:  le 4 juin, un forum autour des thèmes sociaux et économiques, réunissant des députés proches de DSK et des intellectuels qui soutiendraient sa candidature doit se tenir au Châtelet à Paris, selon des informations de 20minutes .

François Hollande, la nouvelle étape
Il avait lui-même lié le scrutin des cantonales aux primaires socialistes. Si les Corréziens reconduisaient la majorité socialiste, alors il aurait la légitimité pour se présenter aux primaires. C’est chose faite, on n’attend plus que sa déclaration formelle. Se déclarer à Paris? En Corrèze? Après l’élection au Conseil général le jeudi 31? Pas le lendemain en tout cas, c’est un 1er avril… Il ne faudra pas se tromper,  car on sait qu’une déclaration ratée peut lourdement handicaper un candidat.

Ségolène Royal, l’abstention dans le viseur
Les sondages ne sont pas très bons, elle a disparu du champ médiatique mais la semaine dernière, Pierre Bergé expliquait encore «qu'en politique on est jamais mort». «Parce qu’en ce moment, les vraies primaires, Ségolène Royal est en train de les faire», en remplissant des salles «pleines à craquer», ce qu’il assimile à «l’école mitterrandienne».  Royal, elle, a tiré comme enseignement du scrutin la faible participation: «Il faut avoir le courage de reconnaître que le premier parti de ces élections cantonales, c’est l’abstention». Là encore, qu’elle pointe ce fait n’est pas un hasard: elle a toujours mis en avant «les 17,5 millions de voix qui se sont portées» sur sa candidature en 2007. Et insisté sur le fait qu’elle seule, à gauche, a la capacité de faire venir aux urnes des catégories de population qui les boudent: les jeunes des cités et les classes populaires. 

Maud Pierron
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr