Bertrand Delanoë aimerait une autre formule que celle de «morale laïque» pronée par Peillon

0 contributions
Publié le 29 janvier 2014.

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a suggéré ce mardi de trouver une autre formule que celle de «morale laïque» prônée par le ministre de l'Education, Vincent Peillon, tout en invitant l'UMP Luc Chatel à la «prudence» dans ses critiques contre son successeur.

Sur iTélé, Bertrand Delanoë a approuvé «les valeurs que Vincent Peillon veut que l'on inculque aux enfants»: celles de «la République, de l'humanisme, de la dignité humaine, de l'égalité femmes-hommes. C'est excellent». «Sur le mot "morale laïque", on va réfléchir tous ensemble», a poursuivi Bertrand Delanoë. «La morale, le bien, le mal, je me méfie de ce qui est officiel», a-t-il expliqué.

Modeste et prudent

Quant à la dénonciation par Luc Chatel de l'emploi par Vincent Peillon d'une formule pétainiste («redressement moral»), Bertrand Delanoë a commenté: «Nous sommes dans un monde très individualiste, où les valeurs de l'argent pèsent plus que celles de l'intelligence, de la connaissance, de la beauté ou de la fraternité». «Je crois juste de faire en sorte que ces valeurs soient promues dès l'école», a-t-il poursuivi.

«Je trouve que Luc Chatel, qui a été un supporteur de Nicolas Sarkozy, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il a été extrêmement confus dans les valeurs et de la République et de la France pendant cette campagne présidentielle et d'ailleurs pendant son quinquennat, devrait être un petit peu plus modeste et prudent», a encore dit Bertrand Delanoë.

avec AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr