La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a quitté samedi l'hôpital proche de Bordeaux où elle avait été admise vendredi pour des examens après un malaise, assurant qu'elle allait bien et qu'elle se reposerait encore un peu.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a quitté samedi l'hôpital proche de Bordeaux où elle avait été admise vendredi pour des examens après un malaise, assurant qu'elle allait bien et qu'elle se reposerait encore un peu. - Jean-Pierre Muller afp.com

avec AFP

Plus de peur que de mal. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a quitté samedi l'hôpital proche de Bordeaux où elle avait été admise vendredi pour des examens après un malaise, assurant qu'elle allait bien et qu'elle se reposerait encore un peu.

«Je vais bien. Je vais me reposer encore un petit peu mais à vrai dire je n'ai pas le souvenir d'avoir dormi aussi bien, aussi longtemps», a déclaré la ministre à la presse à sa sortie de l'hôpital Haut-Lévêque de Pessac, près de Bordeaux, samedi vers 10h15. La ministre, qui n'a pas fait davantage de déclarations, s'est ensuite engouffrée dans une voiture officielle à destination de l'aéroport où elle devait prendre un vol pour Paris.

Peu avant, une conseillère de Christiane Taubira avait a confirmé que la ministre rentrait à Paris dès samedi, comme elle l'avait déjà annoncé la veille. A la peine lors d'un discours devant les professionnels de justice de l'Ecole nationale de la magistrature (ENM), elle avait dû interrompre en début d'après-midi vendredi sa visite de l'école. Examinée par des médecins du SAMU, elle avait ensuite été conduite en ambulance à l'hôpital Haut-Lévêque pour des examens complémentaires.

Membre de la Droite populaire, Lionel Lucas avait affirmé sur Twitter que ce malaise «est survenu à l'énoncé de toutes les mesures en faveur de la délinquance:en fait c'est une prise de conscience! ».

Un humour d'un genre particulier qui l'a amené à rectifier le tir en souhaitant un bon rétablissement à la ministre.