L'ex-ministre Bruno Le Maire, qui a officialisé sa candidature à la présidence de l'UMP, a estimé lundi sur i-TELE que son camp devait gagner les élections municipales de 2014 s'il voulait l'emporter à la prochaine présidentielle.
L'ex-ministre Bruno Le Maire, qui a officialisé sa candidature à la présidence de l'UMP, a estimé lundi sur i-TELE que son camp devait gagner les élections municipales de 2014 s'il voulait l'emporter à la prochaine présidentielle. - Jacques Demarthon afp.com

© 2012 AFP

L'ex-ministre Bruno Le Maire, qui a officialisé sa candidature à la présidence de l'UMP, a estimé lundi sur i-TELE que son camp devait gagner les élections municipales de 2014 s'il voulait l'emporter à la prochaine présidentielle.

Comme on demandait au député de l'Eure si le prochain président de l'UMP devait être aussi le candidat de ce parti en 2017, il a tranché : "non, l'enjeu n'est pas du tout celui-là. L'enjeu c'est de reconstruire la droite pour qu'elle puisse gagner en 2014".

"Il n'y aura pas de victoire en 2017 si nous ne gagnons largement en 2014 les élections municipales", a-t-il dit. "Et nous ne gagnerions pas en 2014 s'il n'y a pas de renouvellement politique, des têtes nouvelles, une pratique militante différente, si on ne soutient pas nos oppositions municipales parfois laissées à l'abandon", a insisté M. Le Maire.

L'ex-ministre de l'Agriculture explique lundi dans Le Figaro qu'il veut être à l'UMP "le candidat du renouveau" des idées et des pratiques politiques.